leral.net | S'informer en temps réel

DEPASSÉE PAR SES DETTES : L’épouse du Modou-Modou met en vente le terrain et empoche six millions

Ndella Fall, 22 ans, épouse d’un émigré établi en Espagne, s’est endettée à l’insu de son mari. Et pour se dépétrer de l’étranglement de la dette, elle a mis en vente un terrain appartenant à Fatou Mbaye et situé au quartier Ndiobène de Guédiawaye. C’est ainsi qu’Alpha Ibrahima Bâ, qui n’en savait rien, a dégainé deux fois trois millions. Quand l’affaire a éclaté, la famille de Ndella Fall s’est proposée de rembourser à Ibrahima Bâ son argent ; malheureusement, elle n’a pas respecté ses engagements. Toutefois, à la barre, chacun y est allé de sa version. Ndella Fall encourt six mois ferme, selon la réquisition du Parquet. Délibéré demain.


Rédigé par leral.net le Vendredi 11 Mars 2011 à 01:27 | | 4 commentaire(s)|

DEPASSÉE PAR SES DETTES : L’épouse du Modou-Modou met en vente le terrain et empoche six millions
Ndella Fall s’est aventurée dans la vente de terrain pour éponger ses dettes. Dans cette entreprise, elle a passé la Journée internationale de la femme en prison, où elle séjourne depuis le 24 février dernier. Elle est poursuivie par Alpha Ibrahima Bâ pour escroquerie portant sur la somme de 6 millions. En effet, la dame a jeté son dévolu sur un terrain appartenant à Fatou Mbaye, qu’elle a vendu à Bà à six millions, pour se libérer du poids de la dette. Les faits se sont passés en 2010, quand elle a fait la connaissance de Alpha, marchand de poissons au marché central de Pikine, par l’entremise de sa sœur.



Une connaissance qui établit vite la confiance ; et sur ce fait, la dame émet le désir de vendre le terrain que lui avait offert son mari et qui se trouve à Guédiawaye. Des visites sont faites sur le site, et les deux protagonistes ont convenu du prix de six millions. Le paiement se fait par moratoire, en deux versements de trois millions. Cependant, la vendeuse ne voulait pas signer l’acte de vente et ce n’est qu’après avoir empoché les 6 millions qu’elle a finalement accepté de le faire. S’y ajoute la signature d’un chef de quartier fictif, qui n’a jamais été retrouvé. Après son forfait, elle ne répondait plus au téléphone, et le plaignant commençait à être désemparé.

Cependant, une visite chez les parents de la dame lui a permis de constater que celle-ci n’était point propriétaire du terrain. Toutefois, ils se sont engagés à payer et ont pris rendez-vous chez un huissier le 31 Janvier dernier. Un engagement qui ne sera jamais respecté, au motif que les parents n’étaient pas en possession des fonds escomptés. Par ailleurs, pour prouver la véracité de ses propos, Alpha Ibrahima Bâ a versé au dossier tous les documents : l’acte de vente, la photocopie de la carte d’identité de la vendeuse et d’autres accords écrits et signés par la dame elle-même. Avec tout cet arsenal de preuves à charge, Ndella dégage en touche et sert une toute autre version.

Y allant de ses vérités, la dame soutient qu’elle avait des problèmes d’argent, et sa sœur l’a mise en rapport avec Alpha Ibrahima Bâ qui accorde des prêts d’argent moyennant des intérêts. Soit 4000 F Cfa d’intérêts pour 100.000 francs. Seulement, il est arrivé un moment où la dame ne pouvait plus honorer le paiement de ses dettes. S’y ajoutent ses problèmes de location. Alpha Ibrahima Bâ aussi était à court d’argent et ne pouvait plus lui prêter un centime. C’est ainsi, à l’en croire, que Alpha lui a proposé son terrain situé à Keur Massar. A la dame de vendre le terrain pour se faire un capital pour la relance de ses activités de commerce et ensuite le rembourser.

En ce qui concerne les documents, la dame nie les avoir rédigés, même si elle reconnaît que c’est sa signature. Mais pour le Parquet, la dame veut présenter le plaignant comme quelqu’un aux activités douteuses, pour l’incriminer. Une tentative qui ne passera pas, selon le maître des poursuites qui signale que les activités du plaignant n’intéressent pas le Tribunal. Poursuivant, il indique que le débat se situe sur les fausses qualités et les manœuvres frauduleuses de l’épouse de l’émigré. Et en l’espèce, ces faits sont constants. Il a requis un an dont six mois ferme. Délibéré demain.

Moussa CISS (Stagiaire)

lasquotidien.info



1.Posté par è le 11/03/2011 05:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

aywayyyyyyyyyyyyyyy

2.Posté par adja le 11/03/2011 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

thiey sama mbockou djiguène gni. aucune simplicité.

3.Posté par la revolution senegalaise le 11/03/2011 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Senegalais et Africains, garder ceci dans vos esprits : Personne ne viendra nous aider a nous developper, je dis bien personne. C'est a nous d'apporter ce changement. Senegalais, SVP ne votez pas en 2012 pour un candidat sur la base de la nourriture ou de l'argent qu'il vous donne. Pensez a l'interet collectif et a l'avenir du pays.
Gardez ceci a l'esprit les gars. Du president de la republique a la personne la moins placee sur la chaine politique... ils ont tous leurs visa, des investissements a l'etranger et un peu d'argent pret a s'envoler lorsque le pays prendra feu.

Revolution, OUI.. c'est pour ca que j'ai rejoins ce groupe... mais de maniere pacifique jusqu'a ce que nous n'ayons plus le choix. 2012.. changeons le pays grace aux cartes. Si des irregularites flagrantes se presentent, nous pourrons agir.

Le Senegal est a nous, a nous seuls de le changer... et ca commence bien grace a cette initiative !
REJOIGNEZ NOUS SUR FACEBOOK ////// LA REVOLUTION SENEGALAISE////////

4.Posté par diop le 11/03/2011 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hé toi là doule va faire ta politique ailleur espece de con

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image