leral.net | S'informer en temps réel

DESENCOMBREMENT DES VOIES PUBLIQUES Dakar débarrassé de ses épaves de véhicule

Le maire de Dakar ne veut plus voir d’épaves et de véhicules abandonnés sur les voies publiques. Dans le cadre du plan stratégique national d’immersion de récifs artificiels initié par le ministère de l’Economie maritime, la ville sera débarrassée de tous ces objets encombrants avec l’aide des ministères concernés à partir du 1er septembre prochain.


Rédigé par leral.net le Jeudi 13 Août 2009 à 13:24 | | 1 commentaire(s)|

DESENCOMBREMENT DES VOIES PUBLIQUES  Dakar débarrassé de ses épaves de véhicule
Dakar sera bientôt débarrassé de toutes les épaves et les véhicules abandonnés. Dans "précision" du Cabinet de la ville de Dakar clarifiant "la teneur de la déclaration faite par Khalifa Ababacar Sall, le maire de la Ville de Dakar le dimanche 09 août 2009 sur les ondes de "Walfadjri" les autorités municipales soutiennent que "toute épave trouvée sur la voie publique sera enlevée par les équipes de la Ville de Dakar à partir du1er septembre 2009" avec l’aide des ministères concernés. Ce projet de la ville de Dakar vise à enlever les épaves et véhicules abandonnés sur la voie publique et leur immersion pour servir de récifs artificiels. Il entre dans le cadre du plan stratégique national d’immersion de récifs artificiels initié par le ministère de l’Economie maritime informe la source.

Il s’agit de nettoyer et de désencombrer la ville des épaves qui la rendent laide d’une part, de les immerger dans le cadre du plan stratégique national d’immersion de récifs artificiels initié par le Ministère de l’Economie Maritime. Pour cala, durant tout le mois d’août, la ville va procéder au "recensement des épaves à enlever" et informer, "par les voies d’usage, les populations concernées qui veulent se départir de leurs divers encombrements". Et, à partir du 1er septembre 2009, les équipes passeront et procèderont à l’enlèvement ajoute le texte.

Pour ce qui est de l’encombrement dans les rues et les voies passantes, c’est le statu quo. Le maire de Dakar poursuit actuellement la concertation entamée avec l’ensemble des 18 associations de marchands ambulants. En attendant, ces derniers restent sur place jusqu’à leur relogement sur les sites trouvés d’accord parties. Dans ce dossier, les autorités municipales privilégient la démarche participative, la concertation. "Toute décision qui sera issue de ces discussions sera consensuelle. La règle adoptée est la suivante : les marchands ambulants restent à leur place jusqu’à ce que la concertation désigne un site de relogement trouvé de concert et d’accord parties. Il n’y a aucun doute sur cette règle-là" poursuit le document.

Cependant, toutes les nouvelles places occupées récemment et après le début des discussions entre les parties et qui encombrent les rues et ruelles de la Capitale seront déguerpies par les équipes de la Ville de Dakar, précise la même source.



1.Posté par coumba le 13/08/2009 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

VIDEO : Homosexuels en Iran qui risquent la peine de mort. Seule solution pour échapper à la mort : devenir transsexuel

sur : www.dakaronline.net

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image