leral.net | S'informer en temps réel

DETENTION DE CHANVRE INDIEN : Antoine Santos, Baïdy Touré et Mamadou Mbodj écopent chacun d’un mois de prison ferme

Le trio formé par Antoine Santos, Baïdy Touré et Mamadou Mbodj, tous la quarantaine dépassée, n’a pas été lourdement sanctionné par dame Justice, malgré le fait qu’ils soient poursuivis pour une histoire de chanvre indien. Interpellés, suite à une dénonciation de leurs voisins, A. Santos et Cie sont condamnés, chacun, à une peine d’un mois de prison ferme.


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Août 2011 à 14:52 | | 0 commentaire(s)|

DETENTION DE CHANVRE INDIEN : Antoine Santos, Baïdy Touré et Mamadou Mbodj écopent chacun d’un mois de prison ferme
Les sieurs Antoine Santos (52 ans), Baïdy Touré et Mamadou Mbodj, ont vu la main de la justice clémente à leur endroit. Poursuivis pour offre ou cession de chanvre indien, les trois prévenus âgés de plus de quarante ans, n’auront écopé que d’un mois, en guise d’avertissement là où le procureur de la République avait requis à leur encontre, une peine ferme de 6 mois.
Devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar où ils comparaissaient, le président du tribunal n’a pas été tendre avec eux. Il les a sévèrement réprimandés non sans leur rappeler que vu leur âge avancé, ils auraient presque eu l’âge d’aller à la retraite s’ils étaient en activité.
Poursuivant sa plaidoirie, le président a indiqué que les trois prévenus ont été dénoncés par les voisins qui se plaignaient du fait que le trio s’adonnait à la consommation de l’herbe qui tue. Une fois, les hommes de tenue avisés, ceux-ci ont effectué une descente sur le lieu indiqué et ont surpris les trois prévenus dans la chambre. Ce qu’a reconnu A. Santos.
A la suite des déclarations de ses clients, l’avocat de la défense a, pour sa part, sollicité la compréhension et la tolérance du tribunal envers les prévenus arrivés à un stade de la dépendance. Estimant que la sanction ne va pas régler le problème, il a demandé une application extrêmement bienveillante de la loi.
Le tribunal vidant cette affaire a qualifié les faits de détention de chanvre indien et les a condamnés chacun, à un mois de prison ferme.
Youssoupha MINE rewmi






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image