leral.net | S'informer en temps réel

DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS PORTANT SUR PLUS DE 200 MILLIONS : Badara Mamaya Sène traîne Ndiawar Touré devant le juge

Et de deux ! Après le bras de fer qui les a opposés sur le titre foncier n° 1173/R, l’ancien maire de Rufisque et le nouveau se retrouvent encore devant le juge correctionnel. Cette fois, Badara Mamaya Sène traîne son prédécesseur en justice pour détournement de deniers publics et détournement d’objets gagés. Celui-ci devra comparaître aux côtés du représentant du Sendis, Mamadou Makhtar Diop, poursuivi aussi pour faux et usage de faux. Cette affaire sera évoquée le 27 mai.


Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Avril 2010 à 15:32 | | 2 commentaire(s)|

DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS PORTANT SUR PLUS DE 200 MILLIONS  : Badara Mamaya Sène traîne Ndiawar Touré devant le juge
Le maire de Rufisque Badara Mamaya Sène s’est inscrit dans une logique de gestion transparente pour le compte de la municipalité. Mais cela nécessite à ses yeux un regard particulier sur les dossiers gérés auparavant par l’ancien maire de la ville, Ndiawar Touré. Après le contentieux avec l’ancien maire de la ville portant sur le titre foncier n° 1173/R acquis selon lui « illégalement », Badara Mamaya Sène revient encore à la charge pour traîner devant le juge correctionnel, par citation directe, l’ancien maire Ndiawar Touré. Cette fois, pour détournement de deniers publics et détournement d’objets gagés. Et comme par extraordinaire, Ndiawar Touré est cité en même temps que son supposé complice dans le dossier précédent, en l’occurrence Mamadou Makhtar Diop, le représentant légal de la suarl Sendis et de la suarl Sogeneq. Ce dernier, en plus des chefs d’accusations qui pèsent sur le dos de l’ancien maire, doit répondre également du délit de faux et usage de faux.

L’affaire qui porte sur des fournitures que la mairie avait achetées via la Sendis suarl, pour un montant de près de 240 millions, remonte au 27 octobre 2004. Le matériel était constitué d’un tracteur, d’une tonne à lisier, d’un camion benne de 16 m3, d’un camion-grue et d’une pelle chargeur sur pneumatique. Seulement, selon le nouveau maire de Rufisque, tout ceci n’a été livré en réalité qu’en 2008, c’est-à-dire quatre ans après le paiement. Pire, « aucun de ces matériels lourds n’a été acquis au nom de la ville ».

Et s’agissant par exemple du camion benne n° châssis (39609182L00 419), acquis auprès de Unitech Motors pour un montant de 32.653.174 francs, il est mis en gage au profit de la société venderesse. Il ressort de la citation que Mamadou Diop a acquis le véhicule à crédit avant de le revendre à la ville de Rufisque qui avait déjà payé l’intégralité du prix, il y a quatre ans. Unitech Motors a d’ailleurs procédé à la saisie dudit véhicule sous gage, en exécution d’une ordonnance présidentielle n°1024/2009.

Autre fait portant préjudice à la municipalité et qui, selon l’arbitre international, relève de la responsabilité de Ndiawar Touré et du représentant de Sendis, les chèques revenus impayés que la mairie a pris sur son dos. En effet, Badara Mamaya Sène accuse Mamadou Makhtar Diop d’avoir émis à quatre reprises, au profit de Unitech Motors, des chèques avec signatures non conformes, que la municipalité a intégralement payés. Et s’il en est ainsi, c’est parce que, à l’en croire, le représentant de Sendis devait « honorer ses dettes nées de la transaction douteuse avec la ville ». Mais aussi parce qu’il y a en dessous la complicité de l’ancien maire, qui ne pouvait ignorer les « agissements délictueux » de Mamadou Makhtar Diop.

En tout cas, la ville de Rufisque qui se constitue partie civile réclame le montant de 239.980.572 francs, en plus des dommages et intérêts estimés à 100 millions de nos francs. Ndiawar Touré et son supposé complice devront se présenter à la barre le 27 Mai prochain, date à laquelle l’affaire a été renvoyée.

Alassane DRAME l'asquotidien



1.Posté par ali le 23/04/2010 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cheres senegalaises et senegalais faites circuler cette information,idrissa seck vient d etre nomme president directeur general de la radio futur media...Le siege de cette radion est transfere au Mali pour plus de lisibilite....Celui qui n a pas hesite un ainstant a escroquer un aveulge ne reculera devant rien,demandez au chanteu Ablaye mbaye son duo avec youssou ndour le plus malhonne des senegalais....Noulier surtout pas de demander a chieckh lo,omar pene...Depuis 1988 a nous jours ou etait youssou ndour le plus grand souteneur du regime socialiste....Mais que voules vous les imbeciles ne changeront jamais.....Les senegalais n ont pas oublie le receleur youssou ndour qui a achete un materiel de le rts qui coute plus de 30millions a 10millions avec l entete visible de la rts ,ce type est vile amoral etc

2.Posté par respo le 24/04/2010 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rufisqois d'origine je suis offusqué par cette information qui montre encore une fois la mauvaise gestion de la municipalité de la vieille ville sous le règne libéral.Mais ça ne doit pas être une grande surprise par ce que Ndiawar est un incompétent,un non instruit, que les libéraux nous ont imposé.C'est que dans un pays ou l'incompétence prône sur l'expertise on ne peut que s'attendre à des situations de cette nature c'est à dire détournement,corruption,pour gérer une clientèle politique.Mais aussi le maire actuel est aussi entouré d'hommes qui n'ont pas un bon niveau intellectuel alors que cela ne manque pas dans la ville.Il faut revoir son entourage,on ne gère pas une ville comme on gère sa propre maison comme disait Mitterrand

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image