leral.net | S'informer en temps réel

DIALOGUE INTERRELIGIEUX : Serigne Mame Mor Mbacké reçu au Vatican

Après une première audience avec le Pape Benoît XVI, Serigne Mame Mor Mbacké ibn Serigne Mourtada continue de jouer sa partition dans le dialogue interreligieux. Une rencontre a eu lieu à Rome avec le Cardinal Jean Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Rencontre au cours de laquelle son éminence s’est réjouie d’avoir rencontré « un guide de la trempe de Serigne Mame ».


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Juin 2009 à 12:17 | | 0 commentaire(s)|

DIALOGUE INTERRELIGIEUX : Serigne Mame Mor Mbacké reçu au Vatican
Le cardinal Tauraun a apprécié positivement le niveau d’échange et de dialogue. Il a une belle lecture de « cette grande tradition de l’Afrique, de dialoguer ». Pour lui, « en Europe, nous avons toujours besoin des Africains pour nous apprendre à voir la vie du bon côté, malgré les épreuves. C’est un continent qui est souvent l’objet de grandes épreuves, mais malgré cela, vous avez ce sens de la vie : c’est important ». Ce sens aussi du dialogue interprété par le Cardinal est « la meilleure façon pour vivre en bonne intelligence, car l’avenir, c’est un avenir partagé entre frères et sœurs, parce que nous avons un même Dieu, nous sommes frères et sœurs, nous appartenons à la même race humaine, nous avons le devoir de marcher ensemble jusqu’à la rencontre avec Dieu ».

« Je connais bien le mouridisme, l’Islam au Sénégal est exemplaire ». Ces propos du Pape Benoît XVI, durant son premier tête-à-tête avec Serigne Mame Mor Mbacké, l’année dernière, sont encore vivaces. La déclaration du Cardinal Jean-Louis Tauran, lors de cette récente visite du chef religieux mouride, ne fait que confirmer l’attention que le Vatican porte à l’égard de « cette confrérie musulmane fondée à la fin du 19e siècle par Cheikh Ahmadou Bamba ». Le collaborateur du pape dans le dialogue interreligieux dira que « c’est la première fois que je rencontre un leader de cette confrérie, ce sont des Africains qui prennent en main leur propre destin, ils sont des acteurs et non des assistés ».

Ces deux déclarations faites par des autorités de l’Eglise sont une preuve de la volonté affichée d’entretenir le dialogue interreligieux.

La rencontre, aux allures de séance de travail, est un pas de plus franchi dans le cadre de ce dialogue entre les autorités sénégalaises à travers la puissante communauté mouride et le Saint-Siège. Serigne Mame Mor Mbacké était à la tête d’une forte délégation. La rencontre était non seulement une continuation des actes posés dans le cadre de ce dialogue, mais portait également sur la situation des Sénégalais vivant en Italie. Et pour ce dernier point nommé, il semble que les Sénégalais vivant à Brescia avaient introduit une demande pour disposer d’espace pour y ériger un centre culturel où la communauté pourrait se rencontrer, mais aussi éduquer les enfants nés en Italie. Ce point de l’ordre du jour était très important, car les autorités de la commune de Pontévico à Brescia avaient déjà donné un avis favorable à cette demande, selon Mor Sylla, secrétaire général du Dahira de Brescia. Mais du fait de quelques réticences dues à des considérations politiques, la délibération de cet acte tarde à se faire. Et c’est la raison pour laquelle la délégation sénégalaise a introduit ce point à l’ordre du jour pour solliciter l’entregent des autorités de l’Eglise qui sont du reste « très influentes » en Italie pour apprécier à sa juste valeur les tenants et les aboutissants de cette requête.

Correspondance particulière de Abibou MBAYE, journaliste à la Rts
Source Le Soleil






Hebergeur d'image