leral.net | S'informer en temps réel

DRAME à KEUR SETH-DIAKHOU: Revenant du louma de Nioro, Penda Ndiaye est emportée par les eaux de pluie

La commune de Nioro continue de payer un lourd tribut à son relief accidenté fait de dépressions et de ravins. Dans la nuit du mardi 6 juillet, une dame de quarante ans, de retour du louma de la capitale départementale, a été emportée par les eaux alors qu’elle était sur la charrette la ramenant à son village de Seth-Diakhou, dans l’arrondissement de Paoskoto.La gendarmerie de Nioro a ouvert une enquête.


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Juillet 2011 à 19:14 | | 3 commentaire(s)|

DRAME à KEUR SETH-DIAKHOU: Revenant du louma de Nioro, Penda Ndiaye est emportée par les eaux de pluie
NIORO- Début d’hivernage meurtrier dans le Rip. Penda Ndiaye, la quarantaine, résidant de Paoskoto, a été emportée par les eaux de pluie sur le chemin du retour. Selon les premiers témoignages recueillis sur place, c’est vers 20h30, alors que la capitale du Rip était en proie à une pluie diluvienne, que la victime en compagnie de deux autres dames de son village, en plus du charretier, avait pris place sur une charrette traversant la commune pour rentrerMal lui en prit. A hauteur de domicile du préfet dans une one de dépression jouxtant le Service départemental de l’agriculture, la charrette est déroutée par la puissance des eaux de ruissellement dans cette zone de cuvette. Alors que le reste des passagers ont choisi de sauter à terre pour éviter le piège des eaux, Penda Ndiaye, au prix de sa vie s’agrippe à la charrette. Alertés par les cris des autres passagers, les premiers secours arrivent quelques minutes plus tard. Ils retrouvent trois rescapés sur place, mais pas de trace de Pende Ndiaye, 40 ans mariée et mère de sept enfants, dont cinq fillettes. Avisés à leur tour, les éléments de la brigade des sapeurs-pompiers de Kaolack, venus plus tard dans la soirée, n’ont commencé les recherches que dans la matinée du mercredi. Ils ont retrouvé le corps sans vie de la victime à un kilomètre du lieu du drame. La victime avait la lèvre supérieure arrachée et le corps déchiré par de profondes blessures. Sa dépouille a été transportée au centre de santé pour autopsie. La sous-brigade de gendarmerie a ouvert une enquête. La victime a ensuite été enterrée dans son village de Keur Seth-Diakhou en présence de quelques membres du comité départemental de développement (Cdd) de Nioro dont le sous –préfet de Paoskoto Signalons que le département de Nioro, le plus arrosé de la région de Kaolack, paie chaque année un lourd tribut aux pluies diluviennes dans la zone avec un relief accidenté fait de dépressions et de ravins qui traversent de part en part la circonscription.

Elimane fall rewmi



1.Posté par yeurmandé le 07/07/2011 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yalanako Yalla yeureum. que le Bon Dieu l'accueille au paradis.AMIN

2.Posté par Ndongo Daara le 08/07/2011 02:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que Dieu est pitie de son ame ! Amine

3.Posté par bopam le 08/07/2011 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yalla nako yalla yerem ta khareko aljana

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image