Leral.net | S'informer en temps réel



Dadis parle de son inculpation : “J’attends ce moment depuis 5 ans”

le 3 Août 2015 à 12:22 | Lu 950 fois

Le président du parti des Forces patriotiques pour la démocratie et le développement a accordé une entrevue à Aminata.com. Moussa Dadis Camara y aborde des questions d’actualité nationale et internationale. L’homme du 23 décembre évoque également son retour prochain au bercail pour se présenter à l’élection présidentielle mais aussi et surtout apporter sa part de vérité dans le massacre du 28 septembre, dossier dans lequel il a été récemment inculpé.


Dadis parle de son inculpation : “J’attends ce moment depuis 5 ans”

 

“J’ai dû plusieurs fois retarder mon arrivée car certaines conditions relatives à ma sécurité n’étaient pas remplies”, déclare Dadis Camara, qui précise les raisons qui le motivent à rentrer en Guinée : “Tout d’abord pour me défendre face à la terrible inculpation dont je fais l’objet. Je ne suis pas un homme à me dérober devant mes responsabilités morales. J’attends ce moment depuis cinq ans pour enfin faire face à ces terribles accusations”.

Dans un stade à Conakry, 157 personnes ont été tuées le 28 septembre 2009 et plus d’une centaine de femmes violées, selon le rapport des Nations Unies. Dadis n’oublie points ces évènements. “J’étais président pendant ces douloureux évènements et que l’on demande des comptes et des explications à tous les acteurs d’une chaine de commandement est dans l’ordre naturel des choses. Je sais avoir une responsabilité morale mais je rentre en Guinée pour balayer toute culpabilité”, a-t-il étayé au micro de nos confrères.

L’autre raison de son retour se situe sur le terrain politique. Sous les couleurs des Forces patriotiques pour la démocratie et le développement, Dadis Camara entend briguer le poste de la magistrature suprême: “Je rentre pour préparer le combat politique qui s’annonce, et retrouver le peuple pour que dans un réel projet de société , nous avancions ensemble en comprenant les besoins et attentes de tous”, a-t-il dévoilé.

Interrogé par notre rédaction , Ahmed Kourouma, conseiller politique du président Dadis Camara a confié que celui-ci rentrera en Guinée de manière discrète. Une façon pour lui de conserver un peu de décence et d’humilité pour se présenter devant le peuple d’abord, et devant la justice guinéenne pour répondre à des accusations qui ont été portées à l’encontre de sa personne.
visionguinee