leral.net | S'informer en temps réel

Dakar-Dem-Dik : Dame Diop invité à « assumer les signatures » de ses prédécesseurs pour éviter la grève des travailleurs

La rencontre d’hier entre l’Union des travailleurs des 3D et la direction générale de la société de transsport, semble n’avoir pas fait avancer les choses. Ce qui laisse croire à l’imminence d’une grève dans les jours à venir.


Rédigé par leral.net le Samedi 31 Août 2013 à 01:00 | | 1 commentaire(s)|

Dakar-Dem-Dik : Dame Diop invité à « assumer les signatures » de ses prédécesseurs pour éviter la grève des travailleurs
Tout ce qui a été noté comme positif, c'est le report de la date du démarrage de la grève afin de donner une chance au dialogue notamment avec le ministère de tutelle. Mais malgré tout, le syndicat invite le directeur général de la société, Dame Diop, à « assumer » les signatures de ses prédécesseurs.

C’est le seul moyen d’empêcher une paralysie prochaine du réseau, expliquent les syndicalistes. S’exprimant sur les antennes de la Rsi, le secrétaire général du syndicat des travailleurs de Dakar-Dem-Dik, Mamadou Goudiaby, annonce la possibilité d'une grève à partir du « 10 septembre 2013 ». Une fois en mouvement d'humeur, il faut s’attendre à ce qu’aucun bus ne circule sur le réseau, menace Mamadou Goudiaby.

Le syndicat n’entend pas reculer du tout sur le payement des heures supplémentaires évaluées à 5 milliards de F CFA. Il y’a également le déblocage d’un montant d’un milliard de F CFA pour la réhabilitation des 175 bus tombés en panne. Le syndicat s’indigne surtout pour le « silence coupable » de leur ministre tutelle, Thierno Alassane Sall, sur la non application des accords paraphés depuis « janvier dernier ».



1.Posté par kothie le 31/08/2013 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Notre pays n'en est plus un ! Il n'y a plus d'autorité. Nous sommes tous les jours emmerdés par les syndicalistes (enseignement, transport, éboueurs, etc.), les étudiants qui veulent tous une bourse, les diplômes chômeurs qui veulent tous entrer dans la fonction publique, les marchands ambulants, les victimes des inondations qui veulent que l'état règle tous les problèmes tout de suite alors que la plupart d'entre eux sont responsables de leur situation actuelle, etc. Où va le pays ?
Toutes les valeurs ont disparu depuis le passage de Wade aux affaires. Aujourd'hui, beaucoup de sénégalais pensent que la seule chose qui vaille est de s'enrichir rapidement quelle que soit la manière d'y arriver. Il est temps de se ressaisir pour que l'ordre revienne dans notre pays. Sinon, nos lendemains risquent très, très durs

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image