leral.net | S'informer en temps réel

Dakar : Le cousin viole sa cousine de 15 ans… L’enquête soupçonne une complicité de la grand mère


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Septembre 2016 à 19:29 | | 1 commentaire(s)|

Dakar : Le cousin viole sa cousine de 15 ans… L’enquête soupçonne une complicité de la grand mère
Dans la douleur et l’indignation, la jeune candidate a passé avec succès son examen de Brevet de Fin d’Etudes Moyennes (BFEM). En effet, à 5 jours des examens, la jeune R. Nd a été sexuellement agressée par son cousin et professeur de mathématiques. Une pénétration par sodomie forcée qui lui a causé des déchirures annales et des saignements. Elle sera obligée de se présenter à l’école avec un oreiller pour s’asseoir et faire son examen.

S. D., professeur de maths à Thiès a lâchement remercié son défunt oncle (père de sa victime) qui, de son vivant l’aurait logé, nourri, habillé et financé ses études. Le mathématicien a profité des cours de renforcement qu’il dispensait à son orpheline de 15 ans pour lui gâcher la vie et ternir son honneur.

Au soir du lundi 11 juillet 2016 dans une maison sise à la Patte d’Oie-banlieue Dakaroise-, alors qu’il pensait qu’il était sur la voie vaginale, S. D. a bassement détérioré le derrière de son élève. Une fois les cours terminés et les autres candidates rentrés chez eux, le professeur commença à faire des avances à la demoiselle R. Nd. Des avances qu’elle avait courtoisement repoussées mais S.D l’a acculé et a réussi à la pénétrer par derrière. «Il a attendu que ma grand-mère s’absente momentanément pour fermer toutes les portes à clef», a déclaré la mineur aux enquêteurs.

Une grand-mère complice?

Quelques minutes après son acte barbare, le bourreau a contacté au téléphone la grand-mère en disant ceci «ça y est, c’est fait». Et à la jeune fille qui, au sol agonisait de douleurs annales, le professeur lance «Si je te violes, y’aura aucune suite car je suis ton cousin».

Si l’affaire a attendu 5 mois pour être devant la justice, c’est parce que la famille a tenté de l’étouffer. Mais c’est une tante de la victime qui a décidé de porter plainte contre S. D. qui a disparu dans la nature depuis qu’il a eu l’écho que l’affaire a atterri sur la table des enquêteurs du commissariat des Parcelles Assainies.

Selon une source policière S. D. est un cousin d’un haut responsable du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (Coud).

Senenews






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image