Leral.net | S'informer en temps réel

Damas intensifie ses opérations

le 28 Mars 2012 à 22:02 | Lu 636 fois

L'armée syrienne intensifiait mercredi ses opérations contre les rebelles à travers le pays, violant ainsi selon les Etats-Unis les dispositions du plan de paix de l'émissaire Kofi Annan, accepté selon l'ONU par Damas.


Damas intensifie ses opérations
Il est "clair" que le président syrien n'a pas pris "les mesures nécessaires" pour appliquer le plan de l'émissaire international Kofi Annan, comme il l'avait promis, a estimé mercredi le département d'Etat américain, appelant à "maintenir la pression" sur Bachar al-Assad.

Le chef de l'ONU Ban Ki-moon a appelé Damas à appliquer "immédiatement" le plan prévoyant notamment la cessation des violences par toutes les parties, la fourniture d'aide humanitaire et la libération des personnes détenues arbitrairement. Le régime syrien, qui a accepté ce plan selon l'ONU, a averti en revanche qu'il rejetterait toute nouvelle initiative émanant du sommet arabe jeudi à Bagdad.

"Depuis sa suspension de la Ligue arabe, la Syrie traite avec les Etats membres de cette organisation à titre bilatéral. La Syrie rejettera par conséquent toute initiative émanant de la Ligue arabe", a déclaré le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères Jihad Makdessi. La crise syrienne était au centre de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères à Bagdad, qui ont commencé à rédiger une résolution finale appelant pouvoir et opposition au dialogue.

L'acceptation par Damas du plan de sortie de crise proposé par l'émissaire Annan suscitait le scepticisme de la communauté internationale. Cette décision est "un important pas initial" a estimé Ban Ki-moon, tout en soulignant qu'il "n'y a pas de temps à perdre". "Nous exigeons la mise en oeuvre complète du plan de paix (...) à commencer par l'arrêt immédiat de la répression", a indiqué le ministère français des Affaires étrangères.

La Syrie n'a pas directement annoncé son acceptation du plan Annan, approuvé par le Conseil de sécurité de l'ONU: le gouvernement syrien a écrit à l'envoyé spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour accepter son plan, a indiqué mardi son porte-parole. Cela n'a pas empêché les chars syriens de prendre d'assaut Qalaat al-Madiq, ville du centre du pays assiégée depuis deux semaines.

De violents combats y ont éclaté entre les forces du président Assad et des groupes rebelles, faisant au moins treize morts, dont 4 civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Des affrontements ont également secoué les provinces de Homs (centre), de Deraa (sud) et d'Idleb (nord-ouest).

Au total, 21 personnes sont mortes dans les violences à travers le pays mercredi.

SOURCE:7sur7.be