leral.net | S'informer en temps réel

Dame Ndoye, quand le taiseux se fait remarquer

Dakar, 7 sept (APS) - Dame Ndoye, l'attaquant sénégalais des Lokomotiv de Moscou (D1 russe), a été très certainement l'un des hommes du match Sénégal-Egypte, avec ses deux passes décisives à l'origine des buts de la victoire des Lions face aux Pharaons, vendredi à Dakar, en match comptant pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2015.


Rédigé par leral.net le Dimanche 7 Septembre 2014 à 14:53 | | 0 commentaire(s)|

Dame Ndoye, quand le taiseux se fait remarquer
D'une timidité maladive - ce qui explique ses rares interviews - l'ancien joueur de la Jeanne d'Arc de Dakar refuse de se compter parmi les cadres de l'équipe nationale dont il arpente pourtant les couloirs depuis les éliminatoires de la CAN 2012.

A la limite il refuse de parler de sa situation, allant jusqu'à déclarer à des journalistes sénégalais que le qualificatif de cadre doit être donné à un joueur par ses coéquipiers.

En attendant que ses coéquipiers lui accordent ce statut, il a montré la voie à suivre, vendredi lors du retour des Lions au stade Léopold Sédar Senghor, dans une position qui n'est pas la sienne en club, selon son frère aîné, Ousmane Ndoye, venu spécialement de Roumanie pour le suivre.

"Il m'a pratiquement supplié de venir voir l'équipe nationale pour son retour à Léopold Sédar Senghor", a déclaré l'ancien meneur de jeu des Lions lors de la CAN 2004 (Tunisie), qui croit dur comme fer que son cadet ne s'est jamais caché dans la masse des joueurs de la Tanière.

"D'ailleurs, il ne comprend pas que les gens puissent croire que les joueurs ne mouillent pas le maillot en sélection", a indiqué Ousmane Ndoye, interrogé par l'APS, à la mi-temps du match Sénégal-Egypte.

Mercredi dernier, lors de l'open presse organisé avec la sélection nationale à Saly Portudal, en perspective de la rencontre avec l'Egypte, le taiseux Dame Ndoye, a pour une fois accepté de déroger à la règle en répondant aux nombreuses sollicitations des journalistes. Il n'a fui les nombreux micros qui lui ont été tendus, loin de là.

Interrogé sur les retrouvailles avec le public de Léopold Sédar Senghor, les éliminatoires de la CAN, la vie en sélection avec la concurrence qui y semble ardue, il n'a éludé aucune des questions des reporters. Mieux, Dame Ndoye question a donné de la voix contrairement à un passé récent où il fallait tendre l'oreille pour l'entendre.

"Nous n'avons rien gagné avec la sélection et ces derniers temps, quoi qu'on en dise, c'est l'Egypte qui est passé devant nous", déclarait-il au sujet de la rencontre contre les Pharaons, finalement remportée (2-0) par les Lions.

Il a toutefois appelé à la patience et à la solidarité, en expliquant que l'équipe nationale n'est pas seulement composée de 23 joueurs mais est représentée également par les 13 à 14 millions de Sénégalais qui le suivent.

"Même quand on n'est pas là, dans le onze de départ, le fait d'être sélectionné doit être une satisfaction morale", relevait-il, avant d'inviter le le public à soutenir à fond les Lions du début à la fin de la rencontre parce que les choses peuvent tarder à se décanter.

Sur le terrain, il n'a pas hésité à replacer ses coéquipiers, les appelant à mettre le pied sur le ballon après l'ouverture du score de Mame Birame Diouf à la 18-ème minute.

A 29 ans, celui qui vient de rater un transfert à Leicester dans l'élite anglaise, aurait pu passer à côté de son match, mais Dame Ndoye ne s'était pas avoué vaincu par ce coup du sort et compte se battre davantage afin d'obtenir son ticket pour la Premiership, la ligue la plus médiatisée du monde.

En attendant, celui qui a été capitaine des Lions lors du match de reprise contre l'Afrique du Sud, suite au traumatisant échec de la CAN 2012 (trois défaites et élimination au premier tour), a invité les supporteurs et ses coéquipiers à ne pas tomber dans l'euphorie après la victoire contre l'Egypte.

Est-il mûr pour assumer plus de responsabilité en sélection, difficile de le dire, mais le public du stade Léopold Sédar Senghor a pour sa part cru percevoir une mue en cet attaquant qui jusque-là ne distillait son savoir-faire en équipe nationale que par intermittence.


SD/BK






Hebergeur d'image