leral.net | S'informer en temps réel

Dans les secrets du divorce Tony Sylva-Aïda Ba : Comment la justice a réparti le riche patrimoine de Tony

« Le Pays » au quotidien avait levé le lièvre en évoquant, en exclusivité dans ses colonnes, le divorce du couple Sylva. Nous revenons sur la même affaire, pour vous mettre cette fois au cœur de la décision de justice qui a partagé le riche patrimoine du couple localisé entre les Maristes, Sendou Saly, Ngor, Sébikhotane et Toubab Dialao.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Septembre 2012 à 22:56 | | 6 commentaire(s)|

Dans les secrets du divorce Tony Sylva-Aïda Ba : Comment la justice a réparti le riche patrimoine de Tony
En effet, une fois le divorce prononcé par le tribunal départemental hors classe de Dakar, en son audience civile ordinaire du 14 février 2012, il urgeait de procéder, le même jour, au partage des biens entre le couple. Le mariage a été contracté, en France, sous l’option de la monogamie et le régime de la communauté de biens. Ainsi, après avoir statué sur la demande de divorce par consentement mutuel formulé par le couple et sur la pension alimentaire de 300 000 francs due aux trois enfants issus de leur union, la justice a procédé à la répartition des biens de la communauté des biens repérés à Dakar et dans d’autres localités du pays. En fait, aussitôt après homologation du protocole qui a mis fin à 12 ans de mariage entre l’ancien gardien de l’équipe nationale et son épouse, la villa sise à Somone a été attribuée à Tony Mario Sylva, qui en est devenu le légitime propriétaire. Il conserva en même temps la pleine propriété du pavillon de 735 m² dans le lotissement touristique du domaine plein sud 1 à Saly, un terrain de 2 hectares à Sébikhotane, un autre de 1200 m² à Sendou, un autre encore de 1380 m² à Yéne, deux studios au rez-de-chaussée, plus trois appartements au 1er, 2ème et 3ème étage de l’immeuble issu du Tf N°4281 /GRD. Ce n’est pas tout. La justice a, en effet, décidé de verser dans le patrimoine de l’ancien gardien de but de l’équipe nationale du Sénégal, le terrain nu Ngor d’une superficie de 150 m² et d’un autre situé dans la même zone, mais qui fait l’objet d’un litige. Quant à la villa N°84 sise à Hann Mariste et qui a toujours servi à Dakar de domicile au sieur Sylva, elle est passée de ses mains à celle de Aïda Bâ. L’ex-madame Sylva s’est vu également attribué, dans le partage, un lot de terrains à Ngor, deux autres à Toubab Dialao, un terrain à Sendou, un verger à Diamniadio et du même nombre de studios et d’appartements que son ex à l’immeuble du TF N°4281 précité. Cette répartition n’a pas épuisé les biens de la communauté du couple Sylva qui, bien qu’ils soient séparés, partagent des biens laissés en indivision. Ce sont des immeubles mis en location et dont les éléments de l’ex couple se sont engagés à répartir les fruits entre eux. Outre Tony et Aïda qui reçoivent chacun 1/3, les enfants qui sont sous la garde de leur maman se sont vu allouer 1/3 qui sera consigné dans un compte avec la double signature des parents pour les études post-bac. Les biens en indivision concernent également un appartement (SAI les dunes), un appartement du projet «Espace Ouakam », un autre appartement et un studio à Hann Maristes Espace résidence avec précision que le magasin y attenant reste la propriété de l’épouse. C’est à madame Bâ également que la justice à chargé de recouvrer les loyers qui seront gérés par leurs avocats respectifs qui en procéderont à la répartition, conformément à la décision rendue par le tribunal.

NDIOGOU CISSE

Le Pays au Quotidien



1.Posté par amkontane le 12/09/2012 08:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C EST TRISTE.
MAIS COMMT PEUT ON SIGNER UNE COMMUNAUTÉ DE BIEN.

2.Posté par mistergaga le 12/09/2012 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Amkontane, c'est une question que je me suis toujours posé. Je crois que pour un homme, signer la communauté de biens, c'est donner le bâton pour se faire taper ( suis pas sexiste mais en général c'est les hommes qui paient plein pot). Certes soyons indulgents envers nos femmes , occupons nous bien d'elles et de leur famille dans la mesure du possible, mais n'oublions pas que si on réussit un jour dans notre vie, en general c'est avec le soutien de papa , de maman et des frères et soeurs. Je prefere les faire beneficier de mes avoirs plutot qu'a une fille que j'ai rencontré une fois que je suis devenu adulte et qui me lacher d'un moment a un autre

3.Posté par schwarzeraal le 12/09/2012 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

amkontane. ya sokhore. un couple est libre de decider de signer communauté de biens ou pas. on ne peut se marier . partager le lit . la table .avoir des enfants . s ´occuper des maisons . sacrifier une partie de sa vie et partir un jour les mains vides atterir dans la rue pour devenir une pute. sans avoir les moyens de se payer un morceau de savon pour laver le linge de ses enfants ou les nourir.cette communaute de bien peut profiter á un homme ou une femme . sois civilisé boudone soeur do triste.

4.Posté par Doff bi le 12/09/2012 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela a été leur option. Tony devait s'y attendre. Dieu leur donnera d'autres biens. Ils n'amèneront rien à leur mort. Il y a pleins de gens plus pauvres qu'eux. Tous les deux doivent penser à l'éducation de leurs enfants qui vont grandir, qui vont les juger et qui n'ont pas besoin de cette gueguerre. Il faut toujours agir en GRAND-HOMME et se souvenir qu'on avait déjà vécu de très bons moments et que DIEU reste le meilleur des juges.

5.Posté par Doff bi le 12/09/2012 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela a été leur option. Tony devait s'y attendre. Dieu leur donnera d'autres biens. Ils n'amèneront rien à leur mort. Il y a pleins de gens plus pauvres qu'eux. Tous les deux doivent penser à l'éducation de leurs enfants qui vont grandir, qui vont les juger et qui n'ont pas besoin de cette gueguerre. Il faut toujours agir en GRAND-HOMME et se souvenir qu'on avait déjà vécu de très bons moments et que DIEU reste le meilleur des juges.

6.Posté par rerer le 12/09/2012 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MAis comment peut on avoir tous ces biens. pourquoi domou adama dou doylou

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image