leral.net | S'informer en temps réel

Daouda Faye "Vava" : "C'est un procès malintentionné de dire que Djibo Kâ a transhumé"

L'ancien ministre des Sports, Daouda Faye "Vava", s'est fait l'avocat, hier, du leader de l'Union pour le renouveau démocratique (Urd). En effet, ce dernier est victime d'attaques depuis qu'il a rallié le camp présidentiel.


Rédigé par leral.net le Samedi 29 Août 2015 à 09:56 | | 2 commentaire(s)|

Les nombreuses attaques dont est victime Djibo Kâ ne sont pas du goût du président du mouvement "Agir pour ne pas subir". En conférence de presse hier, Le Populaire renseigne que Daouda Faye "Vava" a pris la défense l'ancien baron socialiste. "Djibo, c'est mon ami. Il m'appelle même le père de ses enfants, parce que ses enfants et les miens dorment presque ensemble. Nous sommes des voisins. J'ai suivi sa brillante carrière politique. Pour moi, ce serait une erreur de parler de transhumance en désignant Djibo Kâ", a dit "Vava" dans le journal. L'ancien ministre des Sports de souligner : "Il était avec Senghor, il était chez lui. Avec Abdou Diouf, il était chez lui, dans le Parti socialiste. Et on peut même dire qu'il fait partie de ceux qui ont accueilli Abdou Diouf au Parti socialiste, parce qu'il y était avant lui. Maintenant, à deux reprises, il a été sollicité par des libéraux : Abdoulaye Wade et, aujourd'hui, Macky Sall. Et si on veut vraiment rester dans l'orthodoxie et dire la vérité, c'est que, s'il y a transhumance, c'est le Président qui a transhumé. C'est le berger qui est allé lui apporter la nourriture. Ce n'est pas Djibo qui est allé chercher la nourriture chez le Président, c'est le contraire".

Le leader du mouvement "Agir pour ne pas subir" relève que "Dibo Kâ a été sollicité chez lui pour des questions de la nation. Il garde son parti et il attend de pouvoir servir là où le Président jugera nécessaire de le mettre pour contribuer au développement de ce pays". "Je ne vois vraiment pas comment on peut parler de transhumance, parce que lui, il n'a jamais quitté son parti. D'abord, il est socialiste et si vous suivez la carrière politique de Djibo et ses récentes déclarations, il a toujours prôné les retrouvailles des socialistes et il l'a proposé plusieurs fois. Même quand il était dans le gouvernement de Wade, il a toujours dit ça. Donc, je pense que c'est procès un malintentionné de dire qu'il a transhumé, même si, par ailleurs, il est libre d'aller là où il veut aller", a-t-il conclu.






Hebergeur d'image