leral.net | S'informer en temps réel

De la drogue saisie à l’Ucad: Deux étudiants dont un burkinabé arrêtés et déférés, ce matin

Suite à une information anonyme relative au trafic de drogue, les éléments du Centre des œuvres Universitaires de Dakar en charge de la sécurité ont effectué une filature qui a porté ses fruits. Dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 février 2009, les éléments de la sécurité du COUD ont mis la main sur deux étudiants trafiquants de drogue en possession de 2 kilogrammes de chanvre indien.


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Février 2009 à 15:47 | | 0 commentaire(s)|

De la drogue saisie à l’Ucad: Deux étudiants dont un burkinabé arrêtés et déférés, ce matin
Jadis, espace d’excellence et d’épanouissement propice à la détente et à la réflexion, le milieu universitaire est en passe de devenir une plaque tournante du trafic de drogue. Munis d’une information selon laquelle un vaste réseau de trafic de drogue s’est installé dans le campus social, les agents de sécurité du COUD ont mis en place une opération de patrouille suivie d’une filature des suspects. Dans la nuit du 24 au 25 février 2009, en patrouille vers les alentours du pavillon M, ils sont tombés sur le nommé Assouma Biova Arnaud né le 26 03 1985 à Ouagadougou (Burkina Faso) de nationalité burkinabé. Etudiant en 3éme année de médecine et établi au numéro 97 pavillon M, Assouma Biova est trouvé porteur d’un sachet contenant 150 grs de chanvre indien. Interrogé sur la provenance de la drogue, il a avoué être un jeune revendeur et a balancé le nom de fournisseur qui se trouve être lui aussi un étudiant nommé Ibrahima Diallo né le 16 février 1981 à Kataba et domicilié aux HLM 4 villa 1681. Interpellé à son tour et soumis à une intense interrogation, il a avoué être un des fournisseurs du campus et a balancé à son tour le boutiquier établi au campus du nom de Issa Diallo qui se trouve être son magasinier. Une fouille dans la boutique gérée par Issa Diallo a permis de découvrir un sac contenant 1,5 kilogramme de chanvre indien. En attendant d’être entendu par le procureur de la République afin qu’ils s’expliquent sur la détention de drogue, les deux étudiants et le boutiquier sont entre les mains du commissariat du Point E pour enquête. On rappelle qu’en début d’année la direction du Coud avait mis sur pied une brigade pour lutter contre ce fléau être autres actes de banditisme à l’université Chekh Anta Diop. La police pourraît engager une vaste opération de coup de point à l’Ucad, car plusieurs étudiants et employeurs seraient impliqué dans ce trafic de drogue.

Hamid Diop et Sambou BIAGUI 24H Chrono







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image