leral.net | S'informer en temps réel

Débats d’audience : Tamsir Jupiter Ndiaye, le juge et le procureur

L’enseignant-journaliste, Tamsir Jupiter Ndiaye, a juré sur tous les saints qu’il n’est pas un homosexuel, mais qu’il a eu des actes contre nature avec son partenaire Mactar Diop Diagne.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Octobre 2012 à 09:11 | | 8 commentaire(s)|

Débats d’audience : Tamsir Jupiter Ndiaye, le juge et le procureur
Des déclarations qui n’ont pas convaincu pour autant le tribunal. Suffisant pour que le juge Samba Dièye lance : « Vous êtes un prévenu, donc vous avez le droit de mentir ». Et Tamsir de rétorquer : « Ma morale ne me permet pas de le faire. Je dis la vérité». Sur l’objet de sa discussion avec son partenaire Matar Diagne dans son bureau, le journaliste ne veut rien dévoiler, tant il esquive certaines questions. Fréquemment il a jeté un regard à son avocat Me Khassimou Touré, comme s’il voulait que ce dernier lui file les réponses. «Ne regardez pas votre avocat», tonne le juge à Tamsir Jupiter Ndiaye. A son tour, le parquet lui demande : « Vous avez des penchants homosexuels ?». L’enseignant peste : « J’ai déjà tout expliqué au président de séance». Le parquet de relancer sa question de plus belle : « Vous n’avez rien à expliquer. Assumez vos responsabilités ! Vous assumez votre statut d’enseignant, de journaliste. Pourquoi vous n’assumez pas celui de votre homosexualité ? ». Le prévenu se braque : « Non, je ne suis pas un homosexuel ». « Dans votre bureau, vous vous êtes embrassés avant de passer à l’acte ?», demande le procureur. La réponse sera négative. Toujours dans ses œuvres, le représentant du ministère public continue : « Vous avez blessé votre protagoniste, vous entrez dans votre bureau avant de ressortir avec une blessure. Vous vous êtes coupés vous-même. C’est une mise en scène ». Et Tamsir Birane Ndiaye d’apaiser : « Non, je n’ai pas le courage de faire de tels actes». Pour sa dernière question, le procureur laissera entendre : « Vous avez reçu Mactar Diop Ndiaye sans le connaitre : est-ce qu’il vous arrive de le faire avec d’autres personnes ? De plus, avant le rapport sexuel, vous avez pris la peine de porter un préservatif, sachant que votre partenaire peut avoir le Sida. Mais vous dites que vous étiez ivre. Donc, vous ne vous rappelez pas de la suite. Comment cela est-il possible ? ». Le prévenu Tamsir Jupiter Ndiaye déclare sans sourciller : « Il m’arrive de recevoir des étudiants qui veulent que je les encadre, sans les connaitre. En outre, lorsqu’on est ivre, on ne se jette pas dans le feu et on ne se suicide pas. Ce sont des réflexes. C’est pourquoi, j’ai porté un préservatif avant de passer à l’acte. C’est un reflexe, mais je ne me rappelle plus rien de ce qui s’est passé dans mon bureau».

AWA FAYE

Le Pays au Quotidien



1.Posté par FocusActu le 18/10/2012 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: focusactu.com. Bienvenue à tous!

2.Posté par deum le 18/10/2012 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais il est bête cet imbécile-là.

3.Posté par and le 18/10/2012 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qui mo yabaté, en plus d'etre homo, il est aussi un ivrogne, thiey! qui connait l'homme!

4.Posté par RIRAK le 18/10/2012 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"lorsqu’on est ivre, on ne se jette pas dans le feu et on ne se suicide pas."
C'est bien inspiré celle là

5.Posté par Paco le 18/10/2012 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On s'en fout de deux adultes qui font leur bon vouloir dans leur intimité ! Où sont les détourneurs d'argent public dont on nous a bassinés ? Karim, le fesman, Wade , sa femme, ses ministres ? les PDG qu'on destinait à Rebeuss ? les ministres, tous ceux qu'on accusait d'avoir détourné des milliards ? C'est de ces procès qu'on veut, mais pas de ceux de tapettes et gordjiguène ou lesbiennes ou agresseurs ou voleurs de poules ou de mèches darling ou de prostituées qui n'ont pas de carnet sanitaire. Y en a marre des ces conneries, y compris du genre El Hadj Diouf et ses enfantillages. On veut une justice sur les choses importantes, réveillez-vous. Quel pays allons-nous laisser à nos enfants ? Y en a marre de ces conneries, alors que les prix s'envolent, les gens meurent de faim, la banlieue croupit dans les eaux, les soins de santé sont inaccessibles, les paysans vivotent, l'école publique se disloque, et on nous brise les tympans, on agresse notre pudeur avec les détails de ces saletés immondes. Quelle merde

6.Posté par Mbeur le 18/10/2012 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci PACO, bien dit

7.Posté par LEBOU le 18/10/2012 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PACO TOI ET MBEUR ETES VOUS DES HOMOS OU QUOI.COMMENT POUVEZ VOUS COMPAREZ DANCIENS MINISTRES A CET DOMOU TOTH LEFEUL NDAYAM.

8.Posté par Paco le 18/10/2012 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lebou, je te dis simplement que le Peuple a d'autres soucis plus importants que de s'occuper d'histoires de gordjiguènes : éducation, santé, nourriture, travail, l'argent détourné, etc.
Si on ne fait pas attention, les dirigeants feront tout pour qu'on oublie cela, et qu'on ne s'occupe que de choses comme Dakar ne dort pas, ou la dernière K7 de Viviane Ndour, ou des matchs de football, ou la ligue des champions...
Les pédés finiront en enfer, mais ça m'avancera à quoi ? Qu'elle problème ça va réglé ?
Et je suis contre les récits de baise et d'enculade qu'on mets à la une des journaux ou balance à la radio, dans des bus Tata bourrés de personnes de tous ages. Tu ne sais même plus où regarder autour de toi. Aucun kersa, aucune foi, aucune pitié, comme des animaux. De toutes façons moi cela fait des mois que je n'amène plus de journaux à la maison. Tu es même obligé de te cacher pour les lire. Plus aucune morale dans ce pays, voler, tuer, baiser, voler, tuer, baiser.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image