leral.net | S'informer en temps réel

Décentralisation, le HCCT promet d'apporter des correctifs aux défaillances de l'acte 3 de la décentralisation

Le HCCT entend apporter des correctifs pour une meilleure application de l'acte 3 de la décentralisation. C'est en tout cas l'annonce faite par son président hier, lors de l'ouverture de de la première session 2017 de l'institution.


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Mars 2017 à 12:17 | | 0 commentaire(s)|

Le Président du HCCT Ousmane Tanor Dieng
Le Président du HCCT Ousmane Tanor Dieng
Avec l'application de la réforme portant sur l'acte 3 de la décentralisation, les collectivités locales connaissent trop de difficultés qui ont pour nom, découplage administratif avec plusieurs anomalies, de fortes disparités géographiques et socio-économiques.

Une hiérarchie urbaine marquée par la microcéphalie, une imprécision dans les critères de création des collectivités territoriales et des limites territoriales. A cela s'ajoutent les faiblesses dans l'exercice des contrôles, dans la gestion des compétences transférées, des ressources financières et humaines des collectivités territoriales.

Le président du HCCT Ousmane Tanor Dieng souligne ainsi que, " le HCCT, en tant qu'assemblée consultative qui a pour mission d'étudier et de donner un avis motivé sur les politiques de décentralisation, d'aménagement et de développement du territoire, constitue à mes yeux, le maillon qui manquait assurément à la chaîne de réformes sur la décentralisation".

Il ajoute, "ce sera l'occasion avec le regard d'universitaires et d'experts de résorber les difficultés. De chercher ses difficultés et de trouver les moyens et recommandations à faire pour que ces difficultés puissent être gérées, contournées ou dépassées".

Se voulant plus précis, le président du HCCT fait savoir que, "le Sénégal dispose d'atouts et de forces non négligeables pour promouvoir son développement territorial et mettre en valeur ses ressources humaines et naturelles".

source: walfquotidien