leral.net | S'informer en temps réel

Décès de Samba Ndiaye,ex-adjoint au maire de Podor : Racine Sy perd un de ses piliers

La disparition soudaine de l'ex-adjoint au maire, Samba Ndiaye, a ému plus d'un Podorois. En attestent la nombreuse foule composée de parents, d'amis et d'hommes politiques qui l'a accompagné, hier, à sa dernière demeure et qui étaient visiblement affectées par ce décès. Rarement la disparition d'un fils du terroir aura suscité une telle émotion et tristesse.


Rédigé par leral.net le Samedi 17 Janvier 2015 à 19:20 | | 3 commentaire(s)|

Décès de Samba Ndiaye,ex-adjoint au maire de Podor : Racine Sy perd un de ses piliers
Parmi les personnes qui sont encore sous le choc, il y a Mamadou Racine Sy, allié politique du disparu qui, sitôt informé de la nouvelle, s'est rendu illico presto à Podor pour assister à son enterrement. En effet, aux dernières élections, l'homme d'affaires et politicien avait réussi à convaincre Samba Ndiaye de s'allier avec lui au sein de la coalition « And liggeyal Podor » pour la conquête du fauteuil de maire. Témoignant à l'endroit de ce dernier, R. Sy dira que Samba Ndiaye était l'exemple type d'une personne engagée pour son terroir. « Samba Ndiaye n'était pas venu à moi pour des intérêts personnels. Nos discussions étaient axées sur le développement de Podor qui le tenait à cœur et pour lequel il s'est longtemps investi. Et le pacte que nous avions signé était de travailler ensemble d'arrache-pieds pour sortir notre commune de sa léthargie actuelle ». Mais Sy avoue avoir, aussi, perdu un conseiller qui l'aidait beaucoup dans l'orientation de ses actions. « La disparition de Samba Ndiaye est, certes, une immense perte, mais nous devons méditer sur celle-ci pour dire que seuls les actes comptent. Aussi, me plaît-il, d'inviter les uns et les autres à suivre l'exemple de ce digne fils de Podor dont tout le monde reconnaît l'amour pour sa ville ».
Présent à l'oraison funèbre, l'imam El Hadji Cheikh Baba Diongue révèle avoir instruit à ses talibés, au dernier Gamou de Tivaouane, comme par prémonition, de prier pour Samba Ndiaye pour sa piété et son engagement patriotique. «Samba Ndiaye était un fidèle musulman et fervent talibé tidiane», témoigne l'imam.
D'autres personnalités dont l'actuel premier adjoint au maire, Mansour Sall, le Pr Moussa Daff, Baba Maal, ont tous magnifié l'exemplarité patriotique du disparu et reconnu la perte immense que constitue pour Podor, le décès de Samba Ndiaye.
Pour rappel, ce dernier, né en 1948 à Podor, est enseignant de formation. Son premier lieu d'affectation fut le village de Oréfondé dans la région de Matam et fut Directeur d'école à M'Boumba. Samba Ndiaye connaîtra d'autres contrées dans le cadre professionnel avant de revenir au bercail et y être surveillant général au collège d'enseignement moyen de Podor.
Il s'engagera, par la suite, en politique et le Parti socialiste a été sa première formation politique. Il y occupe le poste de Secrétaire général de l'Union régionale du mouvement des jeunes socialistes, en même temps qu'il est le responsable de section à Podor. A la création de l'AFP, il quitte le Ps pour devenir progressiste et rejoindre Moustapha Niasse. Il devient, ainsi, le coordonnateur départemental dudit parti à Podor. C'est à ce titre qu'il est sur la liste de Benno Siggil Senegal, vainqueur des élections locales de mars 2009, à la suite desquelles, il devient premier adjoint au maire.

A. Kane






Hebergeur d'image