leral.net | S'informer en temps réel

Décès du président du conseil constitutionnel du Sénégal: Et pourquoi la République ne s’est pas déplacée sur Tambacounda ?

iGFM – (Tambacounda) Le président du constitutionnel du Sénégal n’est plus. Cheikh Tidiane Diakhaté a tiré sa révérence ce jeudi. La famille judiciaire est en deuil. Il est parti des suites d’une courte maladie, après avoir été admis à l’Hôpital Principal de Dakar. Que la terre de Tambacounda lui soit légère et qu’il repose en paix.


Rédigé par leral.net le Dimanche 18 Janvier 2015 à 16:53 | | 9 commentaire(s)|

Décès du président du conseil constitutionnel du Sénégal: Et pourquoi la République ne s’est pas déplacée sur Tambacounda ?
« Cependant, grande a été notre surprise de constater au moment de le porter en terre, qu’aucune autorité gouvernementale, excepté le Garde des Sceaux n’a été présente pour prendre part à la cérémonie. Ahurissant ! Et le mot n’est pas de trop car, l’on ne saurait comprendre une telle absence des autorités du pays lors des obsèques d’un si haut cadre du pays, préférant s’arrêter à Dakar.

Président du conseil constitutionnel, c’est lui qui reçoit le serment du président de la république que les populations ont pourtant choisi. Mieux, il est le président de la plus haute juridiction du pays (pour ne pas le dire gardien de la constitution). Rien que pour ces deux choses, il devait être mieux accompagné pour regagner sa dernière demeure.

Mais malheureusement, tel n’a pas été le cas. Mais, les populations de la partie orientale du pays elles, ont tenu à honorer leur fils. Elles sont sorties nombreuses de tous les coins et recoins de la région, pour venir témoigner à l’homme, à leur fils, leur considération et l’hommage de leur profond respect.

Les autorités étatiques elles, ont préféré briller par leur absence à Tambacounda, préférant s’arrêter à la levée du corps à Dakar. Abracadabrant ! Comme s’il s’agissait d’un « simple » citoyen qui est arraché à l’affection des siens. Cheikh Tidiane devrait mériter plus que cela.

Toute la république devait converger ce samedi vers Tambacounda pour assister à l’enterrement de celui qui dirigeait la plus haute juridiction du pays et recevait le serment de la plus haute autorité du pays. Mais qu’à cela ne tienne, les tambacoundois eux ont rendu à leur fils, l’hommage qui lui sied.

La grande mosquée a été noire de monde, de même que la route menant au cimetière de Médina Coura où il devait reposer désormais. Cette attitude des autorités est vraiment aux antipodes d’une nation qui se veut une et indivisible.

Le gouvernement ne devrait pas seulement commettre Sidiki Kaba pour le représenter à l’enterrement, c’est toute la république qui devrait faire le déplacement pour rendre hommage à un illustre fils de ce pays. Me Sidiki Kaba, même s’il n’était pas membre du gouvernement, allait se sacrifier et faire le déplacement, vu la relation qu’il entretient avec le défunt, c’est connu.

Le gouvernement devait être fortement représenté, à défaut de faire déplacer le président de la république qui pourtant l’a fait pour la mémoire des victimes de Charlie Hebdo en France.

Cheikh, repose toi en paix et que le tout puissant vous accueille dans son paradis céleste. Tu resteras à jamais dans nos cœurs et esprits.

Abdoulaye Fall (Tambacoundainfo)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image