leral.net | S'informer en temps réel

Décidément, Idy n'est pas « mort ».

Suite à sa tournée politique et sa sortie contre le régime du Président SALL, Monsieur Idrissa SECK n'en finit pas de recevoir des coups et d'entendre des invectives de tout acabit. Ils viennent de partout. Du sommet de l'Etat aux structures de base de l'APR, en passant par les alliés, c'est l'avalanche des sorties pour apporter, à qui mieux mieux, une réponse à celui qui, dit-on, est un « cadavre politique ». C'est la panique au village, pour ne pas dire, à la prairie beige-marron. Même les « Mackyons » de Paris ont envoyé leur communiqué. Le mot d'ordre est largement et globalement suivi. Si c'était une grève, le système serait complètement paralysé.


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Mai 2015 à 08:28 | | 16 commentaire(s)|

Décidément, Idy n'est pas « mort ».
C'est à croire, que l' « âme politique » du président du Rewmi erre toujours. Elle n'est pas encore au ciel pour se reposer. Elle hante le sommeil, l'esprit et la tranquillité des tenants du pouvoir. En effet, j'ai rarement vu une levée de boucliers aussi générale à l'endroit d'un « mort ». Heureusement que les « anges » n'écoutent presque plus les politiciens, heureusement pour Idy !

Pourtant, la décence commande, dans nos cultures et nos religions, de ne dire et de retenir de nos « défunts » que leurs bienfaits. Et du reste, il parait que c'est malsain de tirer sur une ambulance. Alors, mes chers amis du coté du « pouvoir », allons, restons de bon croyants, à moins que vos convictions ne soient un trompe l'œil.
Sacré « mort », ce Idy !
Longue vie à tous ; ainsi soit-il.

Abdou Khadre SANO
Université Gaston Berger de Saint-Louis






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image