leral.net | S'informer en temps réel

Déclaration Front Patriotique sur les propos de l’ambassadeur de France concernant l’actualité du pays notamment le procès Karim Wade

Le Front patriotique pour la défense de la République a pris connaissance avec intérêt des avis de Son Excellence l’Ambassadeur de France répondant aux questions d’un journaliste et consacrés à divers sujets de l’actualité politique nationale y compris le procès Karim Wade dont tout le pays attend le verdict.


Rédigé par leral.net le Mardi 10 Mars 2015 à 22:34 | | 7 commentaire(s)|

Nous nous attendions, de l’Ambassadeur de France, pays de grande diplomatie, qu’il observât doublement l’obligation de réserve qui sied à son statut. D’une part obligation de réserve à l’égard d’un dossier pendant devant la justice et d’autre part obligation de réserve par rapport aux affaires intérieures du Sénégal.
En décidant de passer outre cette obligation de réserve, l’Ambassadeur de France a préféré se taire sur la nature de la CREI en tant que juridiction d’exception qui inverse la charge de la preuve et ignore la présomption d’innocence, dénoncée par toutes les organisations de défense des droits de l’Homme au Sénégal et ailleurs dans le monde, et par tous les Sénégalais épris de paix et de stabilité.
Sur la condamnation prochaine de Karim Wade, l’ambassadeur n’a pas dit autre chose que ce que nous disons depuis le début de ce procès car il indique qu’un non-lieu serait surprenant au vu du déroulement du procès (nous soulignons cette précision de taille qu’un journal de la place a omise (exprès ?) dans sa relation.
Oui quand, dans un procès, le Président de la Cour prévient d’emblée le prévenu qu’il n’a pas à espérer rentrer chez lui à l’issue du procès ;
Quand, dans un procès au Sénégal, le président de la cour invoque Hosni Moubarack comparaissant dans une civière en Egypte pour justifier la convocation d’un prévenu malade à la barre dans les mêmes conditions ;
Quand, dans un procès, un assesseur démissionne en pleine audience pour protester contre la façon dont les choses passent ;
Quand, dans un procès, on expulse manu militari un avocat de la défense créant ainsi le retrait de tous ses autres collègues sans que le président de la cour ne s’en préoccupe ;
Quand, dans un procès, on violente et blesse le prévenu qui, du fait de l’absence de ses avocats décide de ne pas comparaître ;
Quand, dans un procès, le procureur est démis de ses fonctions en pleine audience pour des motifs jusqu’ici non élucidés ;
Quand toutes ces bévues ci-dessus égrenées et bien d’autres, se produisent dans un procès réputé politique dès le départ, l’on est fondé à dire qu’au vu du déroulement du procès, un non-lieu serait une surprise.
Par contre, quel crédit peut-on donner aux propos de l’Ambassadeur de France sur la posture du peuple Sénégalais lui-même dans l’hypothèse d’une condamnation de Karim Wade ?
Globalement, nous ne comprenons pas que dans un pays qui revendique si constamment sa souveraineté avec parfois beaucoup de hargne, un journaliste puisse inviter un ambassadeur à se prononcer de cette façon sur les affaires intérieures du Sénégal, sans aucune gêne. A – t – on idée qu’en France, l’Ambassadeur du Sénégal à Paris soit invité par l’une des radios les plus écoutées de l’hexagone à se prononcer sur les dernières empoignades entre le pouvoir et son opposition et sur les grosses affaires à relents politiques en cours de traitement par la justice française ? Non c’est inimaginable. Pourquoi ce qui n’est pas possible en France l’est-il au Sénégal ? Nous devons tous nous poser cette question et apprendre à croire en nous-mêmes et à nous respecter nous-mêmes.
Le Front considère que tout cela est assurément très grave et révèle une posture pour le moins étrange de la part de l’Ambassadeur de France. La France est-elle prête à s’impliquer dans un soutien à Macky Sall pour réprimer le peuple sénégalais lorsque celui-ci décidera de fausser le pronostic de l’Ambassadeur qui rassure que si Karim est condamné par cette juridiction d’exception qu’est la CREI, rien de bien grave ne se passera ?
Que se cache- t – il derrière toutes ces déclarations de l’Ambassadeur de France y compris sur la Casamance où il semble se plaindre de la mise à l’écart de la France dans les négociations ?
Le Front patriotique pour la Défense de la République condamne avec la dernière énergie cette sortie absolument passée de mode ici au Sénégal de la part d’un diplomate étranger. Il s’agit ici d’un manque notoire de respect envers le peuple sénégalais et du Président de la République du Sénégal lui-même dont le Ministre des Affaires étrangères aurait dû convoquer l’Ambassadeur pour des clarifications.
S’il est vrai qu’encore une fois, nous remercions les Etats-Unis et la France pour nous avoir, par le passé, apporté tout leur concours pour nous permettre d’avoir depuis 1993, des élections honnêtes et transparentes non contestées, il est tout aussi vrai que notre pays n’est plus une colonie et ne devrait plus être considérée comme tel.

Dakar le 9 mars 2015
La conférence des leaders
Déclaration Front Patriotique sur les propos de l’ambassadeur de France concernant l’actualité  du pays notamment le procès Karim Wade






Hebergeur d'image