leral.net | S'informer en temps réel

Déclaration de Diack devant le juge: Le Pds exige l’ouverture d’une Information judiciaire


Rédigé par leral.net le Jeudi 24 Décembre 2015 à 10:58 | | 5 commentaire(s)|

La Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl), l’Union des jeunesses libérales et le Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel), composant la plateforme des structures internes du Pds, exige dans un communiqué rendu public ce mercredi:
« L’ouverture d’une Information Judiciaire sur les affirmations, devant Juge, de Monsieur Lamine Diack,à propos de l’utilisation de l’argent sale du dopage et de la corruption dans l’espace démocratique du Sénégal par l’opposition sénégalaise de 2012, Benno Bokk Yaakar.
« Elle estime que la confiscation de la souveraineté du peuple, à travers des fonds illicites et occultes, constitue un haut fait de trahison à la Nation Sénégalaise. Cette affaire démontre que le SENEGAL EST EN DANGER face aux prédateurs avides de pouvoir et que le droit inaliénable du peuple sénégalais de choisir librement ses dirigeants a été gravement violé. La lumière doit être faite sur cette affaire ignoble car la volonté du Peuple est sacrée ».
« La libération immédiate et sans condition du Frère Secrétaire Général National Adjoint Oumar Sarr, vu son statut de député qui lui confère une immunité parlementaire en période de cession (article 61 de la constitution). La levée de l’immunité parlementaire est limitée à l’objet et aux stipulations de la demande faite par les autorités judiciaires à laquelle s’est référée l’Assemblée. Elle n’est donc jamais générale et doit être renouvelée chaque fois qu’il y a de nouvelles poursuites contre un député. La plateforme des structures internes du PDS dénonce, avec vigueur, la violation flagrante et manifeste de la loi Constitutionnelle ».
« La libération immédiate et sans condition du Candidat du PDS, le Frère Karim Meissa Wade, du Dr. Toussaint Manga, de Victor Sadio Diouf et de tous les autres détenus politiques » ;
« Le rétablissement immédiat et sans condition du Groupe parlementaire de l’opposition à l’Assemblée Nationale » ;
« Le respect des libertés et règles démocratiques consacrées par la constitution du Sénégal ».






Hebergeur d'image