leral.net | S'informer en temps réel

Déclaration de Serigne Khadim Lo Gaydel relative à l’insécurité au Sénégal et le drame de Mina


Rédigé par leral.net le Jeudi 1 Octobre 2015 à 09:41 | | 14 commentaire(s)|

Les musulmans et le principe de précaution

“Certes votre sang, vos richesses et votre honneur sont sacrés comme ce jour-ci, dans ce mois-ci et dans ce pays-ci » le Prophète Mohammad (SWS)

Bismillahi Rahmani Rahim.

Au nom de Dieu le Clément, le Miséricordieux.

Chers Musulmans d’ici et d’ailleurs,

En ce mois et jour bénis d’Eid al Kabîr, prions que le Seigneur nous couve de tout temps sous Sa protection. Certes l’événement de cette année a coïncidé avec deux faits déplorables qui se déroulent devant nos yeux et des lors ne peuvent nous laisser indifférents. De prime abord nous compatissons au drame de Mina lors du pèlerinage aux lieux saints de l’islam. Nous déplorons aussi le fait des agressions et crimes violents que vivent de nos jours quotidiennement les populations du Sénégal.

La personne humaine est sacrée ! Cela sous-entend que la préservation de l’intégrité physique de cette dernière doit être une priorité de tout temps. Au contraire, ces deux évènements précités, de par leur caractère violent, ont le dénominateur commun de remettre en cause cette exigence. S’il est vrai que la notion de « sécurité » est au centre des prérogatives régaliennes ; la fonction première de tout État contemporain doit alors être de garantir les conditions de la vie en société. Au demeurant, cette notion va de pair avec le "principe de précaution" en ce que l’on peut considérer comme relevant de la sécurité entre autres ; la protection contre les risques majeurs.

L’insécurité au Sénégal est grandissante et l’on s’émeut tous les jours des crimes violents reportés dans la presse. De telles pratiques sont en contradiction avec nos valeurs islamiques et il appartient à tout un chacun de les dénoncer. L’islam respecte la vie. L’âme est un souffle de Dieu et il n’appartient à personne de s’en porter atteinte. Tout autant la sécurité est une exigence fondamentale de l’état de droit .Son impératif est une donnée indispensable pour tout projet de développement. Ainsi il y’a urgence pour les autorités administratives compétentes en matière sécuritaire d’y apporter les solutions idoines. Nous en appelons, si nécessaire, à la création d’un conseil supérieur de la sécurité qui se chargera de combattre le mal par la racine. De notre cote, en tant que régulateur social, nous ne ménagerons aucun effort dans le travail de conscientisation et d’éducation qui est le nôtre.

Au demeurant la sacralité de la personne humaine va de concert avec le principe de précaution qui commande sa protection contre tout risque majeur tel le danger qui existe dans les mouvements de foule lors des pèlerinages. Il ne souffre aucun doute que l’organisation de ce pèlerinage doit être repensée et réévaluée tant au niveau du pays d’origine que celui d’arrivée. Une telle réflexion incombe à la Oummah entière car si au début de L’Islam le Hajj était une affaire de quelques tribus dont il s’agissait entre autres de développer les liens de fraternité musulmane, de nos jours c’est une action de 2 millions de pèlerins d’une population musulmane de près de deux milliards avec plus de 180 nationalités.

Ne versons pas dans le fatalisme et le laxisme ! De pareils incidents ne peuvent être évités qu’avec une meilleure organisation. Dans cette perspective d’organisation ; la gestion supérieure des foules est sine qua none. Cette organisation devra aussi passer par une meilleure communication d’avec les pèlerins dans leurs langues majeures, la formation d’un personnel adapté aux problèmes de foules, la réadaptation continuelle des plans d’urgence créés. En tout état de cause ce problème sécuritaire est plus prioritaire que les dépenses de prestige qui vise l’optique du tourisme religieux.

Par ces actions, nous serons à droite ligne avec la pensée du meilleur des hommes qui lors de son dernier message posa ce postulat de base : « la personne humaine est plus sacrée que la Kaaba. »

Serigne Khadim Lo Gaydel
Touba Baghdad







Hebergeur d'image