leral.net | S'informer en temps réel

Déclaration du Senaaf relative aux élections locales du 29 juin 2014

Les membres, les sympathisants du Mouvement Sénégal Alternatives-Afrique (Senaaf), ainsi que les personnalités universitaires et politiques présentes à la Conférence du Senaaf sur l’Acte III de la Décentralisation au Sénégal, qui s’est tenue à Paris dans les locaux de l’Université de Paris I Panthéon Sorbonne ont adopté la Déclaration suivante :


Rédigé par leral.net le Mardi 6 Mai 2014 à 18:47 | | 1 commentaire(s)|

Consolider l’image du Sénégal, modèle de paix, de stabilité et de démocratie.

Les alternances démocratiques, successives intervenues au Sénégal ces dernières années ont fini par hisser le pays parmi les meilleurs modèles de démocratie en Afrique. Le caractère pacifique et républicain des passations de pouvoir notamment, en 2000 et 2012, ont confirmé, si besoin était, l’enracinement d’une culture politique et électorale qui remonte à des temps anciens.

Cependant, comme partout, le processus de modernisation du système politique au Sénégal s’est fait avec des tensions, des heurts et des crises aiguës, qui ont parfois fait craindre le pire.

A l’heure où le pays se lance dans un vaste chantier de refondation de ses institutions locales avec, l’Acte III de la Décentralisation qui, sera consacré par les élections locales du 29 Juin 2014, et suite aux tensions déjà notées ici et là,
Le Senaaf, conscient que tout changement lié à la nature même d’un pouvoir produit des inquiétudes, frustrations et autres angoisses, lance un appel à la non-violence et à la responsabilité pour des élections paisibles et sereines.
Le Senaaf exhorte les candidats, et les partis politiques à adopter des conduites et des discours clairement non-violents.

Le Senaaf encourage la Société civile, les Medias, les leaders d’opinions, les autorités religieuses et coutumières, à renforcer leurs actions de dialogue, de prévention, de vigilance et d’alerte pour prévenir toute dérive.

Enfin, le Senaaf, ayant encore à l’esprit les drames intervenus en 2012, ne doute guère que, les leaders politiques sénégalais et, les autorités en charge de la gestion du processus électoral, sauront trouver les compromis nécessaires, pour permettre au Sénégal de consolider son image de stabilité, de démocratie et de paix, afin de continuer sa marche vers le développement.
Fait à Paris le 03 Mai 2014.
La Conférence.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image