leral.net | S'informer en temps réel

Déclarations guerrières du parti au pouvoir : Pourquoi la tête de Idrissa Seck est mise à prix par l’APR ? (Par Haby Sirah Dia)

Il n’est désormais plus possible d’ouvrir un journal ou un site d’information et ne pas y lire des injures à l’encontre du Président de Rewmi proférées par de hauts responsables de l’APR (parti au pouvoir). Celui qui a lâché cette meute contre Idrissa Seck est le même qui avait créé le journal « Il est Midi », lu devant les diplomates accrédités à Dakar un faux rapport de l’IGE sur les chantiers de Thiés, trahi l’engagement pris au sein du M23 de ne pas battre campagne contre un candidat illégitime. La meute a ainsi reçu l’ordre de mordre jusqu’à faire très mal. Pour cela elle est prête à dénaturer la vérité. Mais posons-nous une question assez simple : Que valent à Idrissa autant d’insultes, de calomnies et de médisances ?


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Août 2014 à 17:31 | | 0 commentaire(s)|

Déclarations guerrières du parti au pouvoir : Pourquoi la tête de Idrissa Seck est mise à prix par l’APR ? (Par Haby Sirah Dia)
Il n’a visiblement de tort que d’incarner la vraie opposition au Sénégal, de vouloir éviter le naufrage puisqu’on n’en est pas loin, d’alerter sur le danger pour un Président de la République de déléguer son pouvoir officieusement à la reine Faye et de veiller à la sauvegarde des principes républicains.

Voilà hier ce qui lui avait valu les attaques réplétives d’une certaine presse à la solde d’un homme sournois qui ne mène ses combats politiques qu’en sourdine. Voilà encore ce qui lui valent aujourd’hui toutes les diffamations destinées encore à le souiller.

Si la tentative de démolition politique à l’encontre d’Idrissa Seck a jadis failli marché, les mêmes causes n’auront pas cette fois ci les mêmes effets. Le peuple sénégalais sait désormais que tout ce qui a été dit sur lui n’était qu’accusations gratuites qui ne reposaient que sur l’imagination fertile d’hommes sous commande. De canulars en canulars, les sénégalais ont fini par découvrir ces basses manœuvres. Ils ont ainsi fini lui reconnaître sa pertinence, son talent, sa clairvoyance et son engagement politique pour le bien de leur pays.
Idrissa SECK est un homme libre et engagé qui n’est sous la pression d’aucuns lobbies politiques ou religieux. L’émergence du Sénégal ne se fera pas sans son apport qui sera décisif.

Combien de fois n’a-t-il pas averti pour ensuite se retrouver au purgatoire :
- L’affaire de la dévolution monarchique du pouvoir
- La question de la place de la famille dans l’Etat
- La loi Ezzan
- Le troisième mandat anti constitutionnel de Wade

Et bis repetita, il a été le premier a encore dire qu’économiquement le Sénégal s’essouffle (Rééw mi Doxoul). Nous étions déjà le 25 Mars 2013 date anniversaire de l’an 1 de l’accession au pouvoir de Monsieur Macky Sall. Aujourd’hui le constat est là :
- Les prévisions fiscales ne sont pas atteintes et le recouvrement est en baisse de trimestre en trimestre
- L’indice de croissance économique a atteint les bas fonds avec un taux de 2,5% en 2013
- Le chômage grimpe et les jeunes reprennent les pirogues pour l’Europe
- Les ménages souffrent puisque l’inflation a atteint des proportions inquiétantes allant jusqu’à créer un malaise social traduit par l’expression « Deuk bi dafa Macky » (Comprenez le pays va mal)
- La traque supposée des biens mal acquis s’est traduite en une thésaurisation qui impacte négativement la bonne marche économique du pays car l’on sait par l’équation économique M.v = p.Y que c’est grâce à la vitesse (v) de circulation de la masse monétaire (M) qu’augmente les transactions économiques (Y) et au cas contraire on assisterait à l’augmentation des prix (p).

Le Sénégal est ainsi enseveli de partout et les tâtonnements du régime en place prouvent leur manque de maîtrise et leur non préparation à la lourde charge de gestion des affaires de l’Etat. Il faut ajouter à ce climat économique délétère, la liberté d’expression qui est bafouée, des étudiants qui sont tués ou torturés, des adversaires politiques embastillés et un Exécutif qui met le pied dans des dossiers judicaires.

Et si ce sont les dénonciations responsables de cette situation catastrophique qui lui vallent toutes ces attaques irresponsables, Idrissa Seck continuera certainement d’en recevoir puisque son combat de toujours est de défendre les masses et de veiller à la bonne marche du pays. Si la meute entretenue par l’argent du contribuable veut faire tant mal, qu’elle sache que des sénégalais libres s’y opposeront avec la force que leur procure l’amour de leur patrie.


Haby Sirah DIA
habysiradia@yahoo.fr






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image