leral.net | S'informer en temps réel

Déclaré persona-non-grata à Rufisque, Matar Bâ est désormais l’invité d’honneur de la ville de Mame Coumba Lamb


Rédigé par leral.net le Mardi 4 Octobre 2016 à 23:12 | | 0 commentaire(s)|

Matar Bâ, le ministre des Sports désormais invité d'honneur de la ville de Rufisque.
Matar Bâ, le ministre des Sports désormais invité d'honneur de la ville de Rufisque.
Le ministre des Sports et les différents collectifs pour la réhabilitation du stade Ngalandou Diouf de Rufisque ont fumé le calumet de la paix. En effet, depuis plusieurs semaines, les jeunes de cette ville se sont rebiffés pour dénoncer ce qu’ils appellent un oubli, une négligence de la part des autorités, parce que, depuis plusieurs mois, le seul stade de Rufisque en état de délabrement. Ainsi, les jeunes de la localité se sont regroupés dans différents collectifs pour exiger que le stade soit remis en fonction.

C’est ce sens qu’ils se sont retrouvés dans les locaux du ministère des Sports afin de trouver une solution à la situation qui a failli dégénérer. Car, le collectif, dans l’une de ses sorties, avait déclaré Matar Bâ, persona-non grata à Rufisque. Chose que le porte-parole des collectifs, Lahad Diakhaté n’a pas nié lors de son speach.

Et le ministre Matar Bâ a exigé d’un ton taquin que ‘’ses amis’’ de Rufisque fassent une déclaration publique pour qu’il puisse revenir dans la ville de Mame Coumba Lamb. Et Lahad Diakhaté déclare ‘’ cela a été le cas. Effectivement, le Collectif avait déclaré le ministre Matar Ba persona non grata. C’est le lieu de déclarer que nous l’accueillerons à bras ouverts, avec beaucoup de satisfaction’’.

Auparavant, Matar Bâ, ministre des Sports est revenu sur les faits ‘’ j’ai fait une première visite le 21 janvier 2016. C’est la seule d’ailleurs. Cela m’a poussé à prendre un engagement. On n’est pas dans une logique de politique politicienne. Sinon, je n’allais pas engager des travaux que le maire n’est pas de mon parti. Le budget (2016) était bouclé. Je me suis engagé à aider les sportifs vu leur place dans le sport de notre pays. Ce n’est pas quelque chose qui tombe du ciel. C’est avant même le Conseil des ministres délocalisé. On a l’engagement de l’entrepreneur qui dit qu’il peut démarrer dans 10 jours, engager ces gardiens’’.

Une décision saluée par les différents collectifs et invite les autorités à livrer le stade dans six mois pour que les activités sportives soient reprises à Rufisque.

Khary DIENE






Hebergeur d'image