leral.net | S'informer en temps réel

Decroix relaxé des délits de faux et d'usurpation de titre de sg d'Aj : Landing et Cie crient victoire

Le jugement rendu hier par le tribunal correctionnel de Dakar, dans l’affaire opposant Mamadou Diop ‘Decroix’ à son ancien secrétaire général, est loin d’être perçu comme une défaite à Aj/Pads (tendance Landing Savané) où on crie victoire.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Janvier 2010 à 12:08 | | 1 commentaire(s)|

Decroix relaxé des délits de faux et d'usurpation de titre de sg d'Aj : Landing et Cie crient victoire
Landing Savané et ses camarades crient victoire et saluent l’indépendance de la justice qui, par jugement rendu hier par le tribunal correctionnel de Dakar, a ‘éventé le complot d’Etat contre Aj/Pads et son secrétaire général Landing Savané’, a fait savoir, au nom de ses camarades, Bassirou Sarr au cours d’une conférence de presse. Citant la décision rendue, hier, par le tribunal, l’administrateur d’Aj/Pads reconnaît qu’il a été décidé de relaxer Mamadou Diop ‘Decroix’ poursuivi pour faux, usage de faux et usurpation du titre de secrétaire général d’Aj/Pads. Mais, précise-t-il, ‘le tribunal dit que sa juridiction n’est pas habilité à trancher les questions de fond d’un parti politique régulièrement constitué’. Une décision importante selon le ‘folliste’ parce que, dit-il, ‘c’est Landing Savané qui a esté en justice en sa qualité de secrétaire général. Or, ‘Decroix’ et ses conseils avaient dit que M. Savané ne pouvait pas ester en justice au nom d’Aj/Pads parce que n’étant plus son secrétaire général’. Selon Bassirou Sarr, le président du tribunal a lié cette affaire au fond et a déclaré que la plainte de Landing Savané était recevable. Ce qui, expliquent les ‘follistes’, veut dire que M. Savané est bien le secrétaire général ; ‘sinon il n’aura pas eu la qualité de pouvoir porter plainte contre ‘Decroix’ qui se dit secrétaire général du parti’.
Il s’y ajoute, selon les camarades de Landing Savané, la décision de ‘Decroix’ et ses conseils de retourner la plainte de M. Savané contre lui : la demande reconventionnelle, c’est-à-dire que tous les motifs que Landing Savané et ses conseils ont collés à ‘Decroix’, ce dernier et ses avocats les retournent au premier nommé. Non sans demander au tribunal de déclarer irrecevable la plainte de Landing Savané, de l’attaquer et le condamner pour faux, usage de faux et usurpation de titre. Sur ce point précis, explique le porte-parole du jour des ‘follistes’, ‘le tribunal a débouté Decroix’.

Autre décision importante aux yeux de M. Sarr : ‘Le tribunal a dit, dans son jugement, que le ministre de l’Intérieur ne peut ni valider ni invalider un congrès car ne faisant pas partie de ses attributions’. Or, rappelle-t-il, ‘Decroix et ses camarades fondent leur légalité sur la décision du ministre de l’Intérieur qui, disent-ils, a reconnu leur congrès’. Voilà pourquoi, ‘nous disons encore une fois que nous avons confiance en la justice de notre pays. Par arrêt de la Cour suprême en date du 24 décembre dernier déboutant le gouverneur de Dakar et par le jugement rendu par le tribunal correctionnel ce matin, la justice de notre pays qui est un pouvoir indépendant et souverain, a éventé le complot d’Etat contre notre parti et son secrétaire général’.

Le tribunal correctionnel de Dakar vient ainsi de consacrer la cinquième victoire d’And-Jëf/Pads, selon Landing Savané et ses camarades. La première victoire, note M. Sarr, ‘c’est lorsque des gens tapis dans l’ombre, autour de notre ancien secrétaire général adjoint Decroix, ont tenté, de l’extérieur, d’arracher la direction de notre parti. Pour ce faire, ils ont organisé un soit-disant congrès au nom d’Aj/Pads’. Ensuite, l’échec des attaques ‘insidieuses’ menées contre les parlementaires d’Aj/Pads. La troisième victoire, selon les ‘follistes’, est la tenue et la réussite du quatrième congrès de leur parti qui a consacré la fin des liquidateurs. Et la quatrième victoire, poursuit M. Sarr, ‘c’est lorsque la Cour suprême a décidé souverainement que la mesure de fermeture de notre permanence, prise par le gouverneur de Dakar sous le prétexte fallacieux de risque de trouble à l’ordre public, était illégale’.

Yakhya MASSALY



1.Posté par salam le 08/01/2010 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sincerement ces gens nous fatigue avec leurs querelles de bornes fontaines;on devrait meme dissoudre ce parti pour que les senegalais aient la paix.
c'est vraiment triste surtout pour landing, j'ai vraiment pitier de lui
il avais porter plainte si je comprend bien, l'autre a ete relaxé? mais ou est la victoire dans tout cela?
M sarr se limite a extraire des phrases isolées d'un jugement hors de leurs contexte redactionnelles pour argumenter sa position.de qui se moque t on?
Decroix et landing ont vraiment fini mal

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image