leral.net | S'informer en temps réel

Déférés hier devant le Procureur : Prolongation du suspense pour Aïda Ndiongue, Abdoul Aziz Diop et Cie

Finalement, c'est aujourd'hui que Aïda Ndiongue, Abdoul Aziz Diop, Madou Sall, Amadou Ndiaye et Marème Bousso seront fixés sur leur sort. Déférés au Parquet hier, ils ont demandé, via leurs avocats, un retour de Parquet; ce qui permettra, d'après L'As, à leurs conseils de mieux préparer leur défense.


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Décembre 2013 à 07:06 | | 1 commentaire(s)|

Déférés hier devant le Procureur : Prolongation du suspense pour Aïda Ndiongue, Abdoul Aziz Diop et Cie
Aïda Ndiongue, Abdoul Aziz Diop et Cie ne sont pas encore au bout de leur peine. Ils ont certes quitté la section de Recherches pour être présentés au Procureur, mais, selon nos confrères, ils ignorent jusqu'à présent, s'ils seront renvoyés à Rebeuss ou s'ils vont rejoindre leurs familles. Un à un un hier, ils ont défilé dans le bureau du juge du deuxième Cabinet d'instruction pour être informés du retour de Parquet dont ils ont fait l'objet. C'est aujourd'hui, à 16 heures selon le journal, qu'ils sont convoqués à nouveau par le magistrat instructeur Samba Fall. Le Procureur de la République vise le détournement de derniers publics, le faux et l'usage de faux pour certains et la complicité de détournement de derniers publics pour les autres.



1.Posté par MANE Moussa le 17/12/2013 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Valeurs morales et éthique? Alors, chapeau, quand on a les poches pleines; facile non! lorsqu'on s'évertue à la traîtrise, la haine, la méchanceté, le mensonge et l'ingratude, et que ces tares soient érigées en nouvelles valeurs du nouveau type de Sénégalais et que l'on nous donne comme vision les petits boulots. Du Président WADE, je rappelle et retiens ceci: la construction des universités régionales, les dispensaires, les collèges et lycées, la corniche, les routes intérieures, le grand théâtre, l'aéroport Blaise Diagne, les bourses et aides aux étudiants, le recrutement des enseignants bacheliers, construction des bâtiments des communautés rurales, dotation des chefs de village en voitures qui sont confisquées par Macky SALL, mise en place des cars TATA, l'Autoroute à péage, le NEPAD, la GOANA, la muraile verte, les villages témoin, la promotion de jeunes dans les gouvernements (ministres très jeunes), le port de Dakar et quoi encore. Par comparaison à une autre vision, le constat est affligeant après toute une propagande faite de promesses incensées, on se retrouve avec le recrutement et la formation d'agents de sécurité pour servir dans les quartiers et le port de Dakar. En plus, on fait le deuil d'une bourgeoisie nationale autonome au profit de vendeurs d'armes, de drogue, de proxénètes, de la mafia auxquels personne ne demande la provenance de mannes financières. Ainsi, on désarme notre bourgeoisie émergente au profit d'un intérêt étranger. Dockers, veilleurs de nuit et gardiens d'immeubles, nous sommes et nous resterons car dans notre naïveté légendaire, nous n'accepterons jamais que le monde économique ne pratique pas toujours les "valeurs" qu'il prône. Qui ignore que M. Cyril RAMAFOSA, l'ex- Secrétaire Général du puissant syndicat Sud Africain est l'une des plus grandes fortunes de l'Afrique du Sud? Toutes les villes côtières Européennes sont devenues riches grâce au commerce d'esclaves nègres? Et alors, qu'il y a t-il de plus condamnable que de tels crimes comparés à ce que l'on nous reproche? Vive le Sénégal, vive le Président WADE et vive l'Etat de droit sans le machin, la CREI qui nous fait honte.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image