leral.net | S'informer en temps réel

Délit de fuite : Le fils d'Aida Sow Diawara condamné à 2 mois ferme


Rédigé par leral.net le Mercredi 1 Juin 2016 à 11:12 | | 1 commentaire(s)|

Délit de fuite : Le fils d'Aida Sow Diawara condamné à 2 mois ferme
Hadj Malick Diop, fils de Aïssata Sow Diawara, maire de la commune de Golf, est dans les liens de la détention. Le Populaire qui donne l'info renseigne qu'il va passer les deux prochains mois en prison suite à sa condamnation à deux mois d’emprisonnement ferme. Son procès a eu lieu ce mardi 31 mai 2016 devant le tribunal de grande instance de Dakar, statuant en matière de flagrant délit.

Le plaignant Ibrahima Cissokho dit avoir été heurté par le mis en cause, dans la nuit du 13 au 14 mai 2016. Après l’avoir violemment fauché, l'automobiliste l’a abandonné sur la chaussée. Il ajoute que si des gens, tombés sur la scène, ne l'avaient pas secouru rapidement, il allait se vider de son sang, du fait des blessures graves occasionnées par l'accident.

Transitaire de profession, M. Cissokho a déploré le comportement du mis en cause qui n’a pas été à son chevet pour s’enquérir de son état de santé. Aujourd’hui, se déplaçant à l’aide de béquilles, pissant même du sang du fait de la gravité de ses blessures, il a demandé au juge de lui réserver ses intérêts civils jusqu'à ce qu'une expertise médicale soit faite.

Le mis en cause, arrêté grâce au numéro d'immatriculation de son véhicule, a soutenu devant la barre qu’il n’a pas pris la fuite. Il pensait, dit-il, avoir affaire à des agresseurs, c'est pourquoi il n’a pas voulu traîner sur les lieux.

Une version qui n'a pas convaincu le Procureur. Estimant que les faits reprochés au mis en cause ne souffrent d’aucun doute, le parquetier a requis 3 mois d’emprisonnement ferme.

L’avocat de la défense a tenté d’expliquer l’attitude de son client par une volonté de sauver sa vie. « Mon client n’a pas commis de délits de fuite. Il a cédé à un instinct de survie », a dit le conseil avant de plaider une application extrêmement bienveillante de la loi pénale.

Après délibération, le juge a déclaré El Hadj Malick Diop coupable des faits qui lui sont reprochés et l'a condamné à 2 mois d’emprisonnement ferme. Son permis de conduire a également été suspendu et il devra payer une amende de 56 000 F Cfa. Les intérêts de la partie civile ont été réservés.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image