leral.net | S'informer en temps réel

Demande de récusation du président de la Crei : La Cour suprême déboute Karim Wade et Cie et regrette le comportement de Henri Grégoire Diop

Les avocats de Karim Wade et compagnie ont encore perdu une bataille. La Cour suprême, dans un arrêt rendu le 11 février 2015, a rejeté leur requête aux fins de récusation du Président de la Crei.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Février 2015 à 08:49 | | 24 commentaire(s)|

Demande de récusation du président de la Crei : La Cour suprême déboute Karim Wade et Cie et regrette le comportement de Henri Grégoire Diop
Les conseils de l'ancien ministre d'Etat et de ses co-prévenus avaient saisi d'une requête, le 26 janvier 2015, la Cour suprême, relevant un certain nombre de griefs contre Henri Grégoire. Le Président de la Cour Suprême, Papa Oumar Sakho, dans son ordonnance n°000002/2015, rendu le 11 février dernier, a rejeté la requête des plaignants. Mieux ou pire, il a condamné les requérants Karim Wade et Cie à payer une amende de 25.000 francs. A en croire L'Observateur, la Cour suprême a pris cette décision après avoir pris connaissance des explications du magistrat Henri Grégoire Diop. Ce dernier, à qui la Cour a servi une demande d'explications, a couché ses arguments concernant les faits sur un document de 15 pages. Toutefois, renchérit le journal, le Président de la Cour suprême a regretté le comportement du juge Henri Grégoire Diop, notamment la remarque faite aux avocats étrangers (ndlr : n'oubliez pas que vous n'êtes pas chez vous), la comparution forcée de Karim Meïssa Wade et l'expulsion de la salle d'audience d'un avocat (Me Amadou Sall). Même si ces éléments ne suffisent pas à asseoir un doute sur l'impartialité du Président de la Crei.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image