leral.net | S'informer en temps réel

Démantèlement d'un vaste réseau de trafic de cocaïne entre le Mali et le Maroc

Il y a quelques jours, le ministère de l’Intérieur marocain a annoncé le démantèlement d’un vaste réseau de trafic de cocaïne entre le Mali et le Maroc. Trente quatre personnes ont été arrêtées. Cette affaire confirme l’intérêt des organisations criminelles pour le Maroc, du fait de sa proximité avec l’Europe, mais aussi le rôle de l’Afrique de l’Ouest dans le trafic et ses possibles connexions avec al-Qaïda au Maghreb islamique.


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Octobre 2010 à 22:25 | | 0 commentaire(s)|

Démantèlement d'un vaste réseau de trafic de cocaïne entre le Mali et le Maroc
De l’avis d’un expert anti-drogue français, c’est un « beau coup » qu’ont réalisé les Marocains. Selon le ministre marocain de l’Intérieur, les têtes du réseau sont deux ressortissants espagnols.
L’un d’entre eux vivait entre l’Espagne et le Maroc où, selon nos informations, il gérait des sociétés agricoles qui lui servaient de couverture. Son complice opérait à partir du Mali où il a été arrêté pour avoir tué puis découpé à la scie un autre trafiquant de nationalité colombienne.
Entre mars et août 2010, le réseau a acheminé 600 kg de cocaïne, en 8 fois, à partir du Mali, en passant par l’Algérie et la Mauritanie.

Petits avions

Au Maroc, l’une des portes d’entrée de la drogue était Figuig dans l’est. La poudre blanche était ensuite stockée dans des fermes. Une partie était écoulée dans le pays, pour répondre à la croissance de la demande dans la jeunesse dorée locale. Le reste repartait le plus souvent par de petits avions faisant la navette vers l’Europe à partir de Tanger.
Détail important enfin, les trafiquants ont été arrêtés par une unité antiterroriste des services de renseignement marocains et présentés à un magistrat également antiterroriste. Ce n’est pas un hasard. Selon nos informations, l’un des deux Espagnols a lâché lors d’un interrogatoire que les convois transportant la cocaïne ont bénéficié de la protection de combattants présentés comme membre d’Aqmi, al-Qaïda au Maghreb islamique.

Rfi






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image