leral.net | S'informer en temps réel

Démission collective à Ligue démocratique : La case de Mamadou Ndoye brûle

Des démissions en cascade, c'est ce à quoi la Ligue démocratique a assisté impuissante. En tout cas, renseigne Le Populaire, après Abdou Karim Fall, 7 autres responsables claquent la porte par une démission collective. Leur motif ? Ils n'approuvent pas la trajectoire actuelle empruntée par leur parti.


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Novembre 2014 à 12:07 | | 2 commentaire(s)|

Démission collective à Ligue démocratique : La case de Mamadou Ndoye brûle
Les démissions sont Adama Diaw, membre du Bureau Politique et Sg de la Fédération Ld d’Italie, Papa Doudou Tounkara, membre du Bp, Harouna Barry, membre du Bp, Ngagne Guèye, membre du Bp, Ndoffène Seck de la Fédération de Mbour, Cheikh Tidiane Thiam qui milite à Atlanta aux Usa et Mamadou Lamine Diassé Président de la commission sociale du Meej. Dans leur lettre de démission, ils indiquent que la Ld symbolisait « l’espoir de (leur) génération de faire de la politique autrement et mieux ». Mais, à l’état des lieux, ils disent toute leur déception : « la Ld a dévié de sa trajectoire et a donc trahi nos convictions de justice, de solidarité et de progrès (…) Les structures ne fonctionnent pas correctement : pas de réunion des cadres, des jeunes, des femmes ; les fédérations sont laissées à elles-mêmes ». Pis, soutiennent-ils, « la jeunesse est manipulée à se sacrifier pour le parti sans rien recevoir. Le dernier congrès est la goutte d’eau de trop. Chaque fois que nous avons réclamé des positions dans le parti, nous nous sommes vu répondre ‘vous êtes trop pressés’ au moment où les jeunes de notre génération sont propulsés en avant dans les autres partis politiques ». Ils dénoncent, selon nos confrères, le fait que « ce sont les camarades sans base politique mais populistes et activistes qui manœuvrent et tirent les dividendes des positions étatiques au moment où les plus méritants, sans qui on ne parlerait pas de la Ld, sont confrontés à des difficultés pour tenir leurs bases politiques ». En gros, indiquent les démissionnaires : « Tous les cadres du parti ont quitté dans la plus grande douleur. Aujourd’hui, nous sommes convaincus que le parti ne fait pas la promotion des plus méritants. Ce sont des bandes de copains qui contrôlent le parti et tirent les dividendes ».






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image