leral.net | S'informer en temps réel

Démolition du pont « Sénégal 92 » : 7 milliards 350 millions de francs Cfa pour « l’échangeur de l’émergence »

Le pont Sénégal 92 va bientôt devenir un vieux souvenir pour ceux qui ont l’habitude de l’emprunter. A la place, un échangeur 3 fois 3 voies sera effectué. C’est samedi dernier que les autorités étatiques et celles de l’Ageroute ont procédé au lancement du démarrage des travaux.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Avril 2015 à 20:49 | | 10 commentaire(s)|

Démolition du pont « Sénégal 92 » : 7 milliards 350 millions de francs Cfa pour « l’échangeur de l’émergence »
Annoncée depuis plusieurs mois, la démolition du pont Sénégal 92 est devenue réalité. C’est en présence de plusieurs autorités que le ministre en charge des Infrastructures, Mansour Elimane Kane a procédé au lancement du démarrage des travaux qui vont durer une année en posant le premier acte de démolition. Il n’a pas manqué de justifier l’importance de la destruction de ce pont qui sera désormais baptisé « échangeur de l’émergence : « C’est un dispositif qui est là pour contribuer à la mobilité urbaine de Dakar. Nous aurons un gain en temps et là, nous parlons de productivité, mais aussi un gain en coût parce que ce sera un transport de masse », a-t-il fait savoir. Lui emboîtant le pas, le chef de division ouvrage de l’Ageroute a laissé entendre : « Aujourd’hui, ce pont a atteint sa capacité d’évacuation du trafic. C’est cela qui fait que par rapport à tous les projets que l’on a, nous sommes tenus de redimensionner cet ouvrage et de le rendre moderne ». Ce joyau, qui va coûter plus de 7 milliards de FCfa, est estimé à sa juste valeur par le maire de la Patte d’Oie qui accueille ces travaux à bras ouverts et montre toute sa disponibilité : « Nous manifestons notre sens de la collaboration et nous sommes venus accompagner ces activités que ces autorités sont en train de réaliser dans notre commune », rassure le premier magistrat de la commune de Patte d’Oie. Il a aussi demandé que les autorités pensent à impliquer les communes concernées par ce futur échangeur pour ce qui est des 2000 emplois que va générer ce projet. « Nous pensons que ces travaux vont engloutir 2000 emplois, et nous voulons que les communes y trouvent leur compte, surtout pour les emplois non qualifiés », n’a pas manqué de souligner l’édile de la commune de la Patte d’Oie.






Hebergeur d'image