leral.net | S'informer en temps réel

Dénonciation calomnieuse : La Cbao porte plainte contre le patron des Ciments du Sahel Latfallah Layousse

Pour un banal contentieux bancaire, les chefs de deux des plus grandes entreprises du pays, en sont venus à laver leur linge sale devant le juge hier.
Deux puissances financières qui décident de solder leurs comptes devant les tribunaux, en chambre correctionnelle, ce n’est pas très courant sous nos cieux. Pourtant, c’est l’image qu’ont décidé d’offrir la Compagnie bancaire de l’Afrique de l’Ouest (Cbao), filiale d’Attijari­wafa Bank et les Ciments du Sahel (Cds). Les deux sociétés, dirigées respectivement par Abdelkrim Raghni et Latfallah Layousse, se sont retrouvées hier, au Tribunal régional hors classe de Dakar.


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Août 2012 à 20:47 | | 0 commentaire(s)|

Dénonciation calomnieuse : La Cbao porte plainte contre le patron des Ciments du Sahel Latfallah Layousse
Le directeur général de la Cbao a attrait le patron des Ciments du Sahel pour dénonciation calomnieuse, après que M. Layousse a été débouté dans toutes les actions qu’il avait entreprises pour obtenir la condamnation de son collègue, à la suite d’un litige bancaire qui opposait l’entreprise à son banquier.
Ce qui a ulcéré le Marocain Raghni, c’est de constater que, pour un contentieux tout à fait ordinaire entre une banque et une entreprise, le patron des Ciments du Sahel ait décidé de l’attraire lui personnellement devant la barre. A des proches, il a exprimé sa frustration et indiqué que c’est comme si M. Layousse voulait l’abattre. Ses confidents rapportent qu’il aurait déclaré que «durant toute sa carrière, il n’a jamais fait l’objet d’aucune infamie, ce qui lui a d’ailleurs valu d’être nommé à ce poste. Il est évident que s’il avait fait l’objet d’une condamnation, il n’aurait pu bénéficier d’aucune autre promotion, alors qu’à ce jour, il a eu une carrière exemplaire». C’est fort de ces considérations que, une fois les Ciments du Sahel déboutés à toutes les étapes de leur procédure judiciaire, M. Abdelkrim Raghni a décidé à son tour de se retourner contre eux, et de les attaquer en correctionnelle pour dénonciation calomnieuse. Une affaire à suivre donc.






Hebergeur d'image