Densification du maillage sécuritaire: La Dpaf porte les postes frontières de 45 à 70


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Octobre 2017 à 23:08 | | 0 commentaire(s)|

Les postes frontières de contrôle de la Police nationale sont passés de 45 en 2014 à 70 actuellement, rapporte un document de la Direction de la Police de l’air et des frontières (DPAF) dont copie est parvenue à l’APS.

« Plusieurs postes ont été installés, ainsi de 45 en 2014, la DPAF est passée à 70 postes en 2017 », renseigne la source qui rappelle que « beaucoup de réformes » ont été initiées cette année par la DPAF, dans le cadre de la densification du maillage sécuritaire au niveau des frontières.

Elle signale que « suivant le décret numéro 2017/463 du 21 mars 2017, il a été créé les commissariats spéciaux de Police de Rosso, de Kidira, de Kounkané et de Karang ».

Le document fait savoir que le commissariat spécial, sous l’autorité de la DPAF, est chargé de « l’application de la réglementation relative à la police des frontières, de la surveillance des frontières, de l’immigration irrégulière, sur toute l’étendue de sa zone de compétence, ainsi que du renseignement transfrontalier ».

Il a été également construit des postes-frontières par l’Etat du Sénégal à Dialadiang (Vélingara), à Gokhou Mbathie (Saint-Louis), ouvert 68 postes officiels et crée 7 nouveaux secteurs frontaliers, signale le document.

Mettant en exergue le partenariat noué avec l’Union européenne dont le projet pilote d’une enveloppe financière de 3 millions d’euros prend fin le 31 octobre prochain, le document rapporte que la DAPF s’est dotée d’antennes portuaires à Ziguinchor et à Foundiougne (Dahonga), au Port minéralier de Bargny et projette d’ouvrir celui du Port de Kaolack.

Il ajoute aussi la création de brigades de patrouilles frontalières et de 8 unités de patrouilles fluviales à Rosso, Bakel, Dyabougou, Karang, Podor, Matam, Dagana, Gouloumbou.

« Des brigades de surveillance frontalières sont maintenant créées à Moussala (Kédougou), Keur Ayib, Kalifourou (Kounkané), Diama et Bakel. Enfin, suivant le décret numéro 2017/476 du 31 mars 2017, le commissariat spécial de l’Aéroport international de Blaise Diagne, a été créé », précise la même source.

Il a été également installé, dans un souci de moderniser les méthodes de contrôle aux frontières, un système intégré de l’immigration à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor et à Cap-skirring mais aussi un système intelligent de contrôle dit « E-gate » à Léopold Sédar Senghor par la société Sécuriport.

Le financement de 10 millions d’euros acquis avec le 10e Fonds européen de développement (FED) permettra la construction de 22 nouveaux postes-frontières, de poursuivre la modernisation de la collecte et du partage des données, de faire l’interconnexion des services en charge de la surveillance du territoire et de renforcer la coopération interservices dans le domaine de la gestion et de la sécurité des frontières, renseigne la source.



APS










Hebergeur d'image