[Dernière minute] Sitor Ndour condamné à six mois de prison ferme

Rédigé le Jeudi 10 Janvier 2013 à 13:07 | | 17 commentaire(s)


[Dernière minute] Sitor Ndour condamné à six mois de prison ferme
L’ancien directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar est condamné à six mois de prison ferme. Le verdict vient de tomber au Tribunal départemental de Fatick. Sitor Ndour est accusé de coups et blessures volontaires contre le correspondant de Walfadrji à Fatick Bocar Dieng. Il l’avait agressé le jour du premier tour de l’élection présidentielle, le 26 février dernier.

[Dernière minute] Sitor Ndour condamné à six mois de prison ferme




1.Posté par FocusActu le 10/01/2013 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: focusactu.com. Bienvenue à tous!

2.Posté par faustin le 10/01/2013 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à la justice! l'impunité c'est terminé! ceci est valable pour tous,meme ceux du parti au pouvoir,il faut que force reste à la loi.cette forme d'injustice qui consiste à agresser les gens,soit disant qu'on est proche du président ou on est dans son parti,c'est fini ca!

3.Posté par courant le 10/01/2013 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ici repose la défunte presse privée sénégalaise [Décès survenu le 25 Mars 2012] ( Modou Badiane)
On a coutume de dire que dans une démocratie digne de son nom, la presse représente le quatrième pouvoir après l’exécutif, le législatif et le judiciaire. Que deviendrait un tel système si le quatrième pouvoir, qui doit normalement équilibrer les trois autres, puisque plus indépendant, s’amène à jouer les baroudeurs ou pire les laudateurs ? Il faut qu’on le dise. La presse privée sénégalaise après la télévision nationale de Rien Tous les Soirs, est entrain de perdre de sa crédibilité et de son indépendance. Le dernier événement qui en atteste est la tentative d’immolation de Cheikh Mbaye le Lundi 07 Janvier 2013, devant les grilles du palais, que la presse, dans sa quasi-totalité, a traitée de façon parcellaire. Là où elle décrivait ces actes sous le régime Wade de désillusion d’une jeunesse laissée à elle-même, la même presse, les mêmes journalistes, essaient de justifier l’acte par une présumée folie de l’auteur. Le Mardi 08 Janvier 2013 soit moins de 24 H après l’incident, sa famille dément les rumeurs de la presse selon lesquelles, la victime souffrirait de troubles mentaux "Cheikh Mbaye jouit de toutes ses facultés mentales. Il développait même beaucoup de projets... ». Pourquoi ces glissades à répétition de la presse ? Les auteurs d’immolations sous Wade étaient ils plus sains d’esprits que le premier sous l’ère Macky ? La désillusion est elle moins présente sous Macky que sous son prédécesseur ? La question mérite d’être posée avec beaucoup de recul et sans subjectivité aucune. Cette manière de faire des journalistes, et pas des moins connus, ne rend ni service au régime actuel ni au peuple sénégalais. C’est une bombe que la presse a entre ses mains et qui risque d’exploser au moment où on s’y entendra le moins.




Madiambal Diagne dans sa chronique du Lundi 07 Janvier 2013 titrée « Inculpez Wade ou libérez Aïdara Sylla ! » a rappelé le rôle jouait par la presse dans la chute du régime de Wade. « Dix ans durant, nous nous sommes tués, à travers ces colonnes, à publier les hauts faits (de Wade) de prédation de ressources publiques » disait-il. La presse a telle perdu son verbe et son rôle de sentinelle dans une démocratie en marche avec l’élection de Macky Sall comme Président de la République du Sénégal ? Sommes-nous entrain d’assister à un gouvernement de journalistes après celui des avocats ? Les journalistes sont ils devenus complaisants face à leurs homologues qui composent l’entourage proche du Président ?

Vous avez été sans doute surpris de voir lors de son émission, ça me dit Mag, avec le Professeur Gadiaga du 15 décembre 2012, l’ex percutant Pape Allé Niang, déclarer après une analyse du juriste, « (…) j’attends de voir celui qui viendra ici me parler de la Haute Cour de Justice comme étant seule habilitée à juger les ex barons du gouvernement de Wade ». Le professeur venait de faire une brillante dichotomie entre les fautes qu’auraient commises un Ministre dans l’exercice de ses fonctions et durant l’exercice de ses fonctions. Cette satisfaction montrée du journaliste prouve deux choses. Il est prêt à défendre la position actuelle du gouvernement et ne laissera pas l’autre camp défendre son point de vu puisqu’il le juge déjà comme erroné. Est-ce cela le rôle du journaliste qui doit participer à l’éclosion de la vérité et à l’équilibre de l’information ?

Que dire de Mamadou Oumar Ndiaye qui ne semble pas être tout à fait d’accord avec le discours de Macky Sall lors du nouvel an, mais préfère le critiquer en utilisant la pédale douce. Il titre dans sa chronique parue dans le journal Le Témoin n°1109 « Discours de fin d’année du président Macky Sall: Oublis et omissions d’un (bon) discours». Cherche t il avec ce titre à caresser Macky dans le sens de la poile ou évite t il de s’amener les foudres de ses compères qui ont pris fait et cause pour le régime actuel ? Dans le fond, il souligne « Sur le fond, en revanche, il est sans doute notable que les spins doctors du Président n’ont pas accordé une très grande attention au contenu de son discours du nouvel an ». Il critique tout en qualifiant les rédacteurs de « spins doctors ». Content sans doute, de ses compères, malgré les oublis listés et le fond vide.

Que devient Souleymane Jules Diop, après nous avoir servi, pendant des années, qu’il ne défendait que des principes. N’est il pas devenu un membre à part entière de l’APR qu’il cherche à défendre vaille que vaille ?

Nous ne demandons pas à la presse d’être des ultra opposants comme le groupe Walfadjri, mais à jouer le rôle d’avant-gardiste qu’on lui connaissait, de faire comme le Groupe D-Media qui est le seul, à l’heure actuelle, à nous informer juste et vrai. Même les journalistes du Groupe Futur Medias que nous avons toujours connu pour leur professionnalisme s’adonnent à ces pratiques en cherchant à faire plaisir à leur patron devenu Ministre dans le gouvernement de Macky. Allassane Samba Diop est devenu méconnaissable et Mamadou Ibra Kane aphone.

Nous ne sommes pas contre le gouvernement, mais réclamons notre droit à l’information. La vraie information. Le peuple n’a pas besoin de mirage pour subsister. Face au faux il arrivera un moment où lui-même s’en détournera et réclamera ce qu’on a tenté de lui cacher. Le journaliste doit alerter et non applaudir. L’acclamation continue est du rôle du partisan et non du journaliste libre et indépendant. Nous avons besoin que l’on nous dise que le train n’est pas arrivé à l’heure. Celui qui arrive à temps ne constitue pas une information. Gilbert Keith Chesterton décrivait avec ironie le rôle du vrai journaliste en ces termes « Le journalisme consiste pour une large part à dire “Lord Jones est mort” à des gens qui n’ont jamais su que Lord Jones existait. »


Alors chers journalistes, reprenez vous et ressuscitez la presse décédée le 25 Mars 2012 pour que triomphe la démocratie sénégalaise !


Modou Badiane
Sociologue
badianemodou6@gmail.com

4.Posté par sidatte le 10/01/2013 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous corrompus :

Pape Alé Niang
Mamoudou Ibra Kane
Alassane Samba Diop
ect.........................

le senegal ne mérite pas ça

ces journalistes sont débauchés pour ménager le gouvernement et l'APR, c'est le peuple qui va en pâtir .
le rôle de la presse doit être de donner la vrai information même si le Président n'est pas content mais qu'il sache que les Sénégalais sont fatigués et qu'il n' y a pas de véritable changement depuis son élection le 25 mars 2012

5.Posté par papiss le 10/01/2013 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'info est incompète ésk le mandat de dépot a été décerné à l'audience sinon c'est sans effet

6.Posté par bachir le 10/01/2013 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

13 millions / mois. Et pendant ce temps, on refuse que les DG du port et de la Douanes qui font rentrer 1.3 milliard par jour dans les caisses de l'etat gagnent plus de 5 millions. Macky, c'est de l'incohérence

7.Posté par bachir le 10/01/2013 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pure politique. Macky est vraiment décevant. La levée de corps de Ousmane Massaeck hier aurait dû faire un électrochoc. Tomorrow is a anaother day.
Rien ne sert de vouloir se venger comme ça, surtout en manipulant honteusement cette justice de plus en plus à la botte de l’exécutif

8.Posté par el hadji le 10/01/2013 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sitor mofi tu n'a rien à dire.

9.Posté par baba sall le 10/01/2013 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

UN VOLEUR SACHANT VOLER, DOIT SAVOIR VOLER SANS QU'ON NE LUI VOLE CE QU'IL A VOLE. LE COMBAT CONTUNE.

10.Posté par sow le 10/01/2013 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il récolte ce qu'il a semé point bar

11.Posté par abou chauffeur le 10/01/2013 15:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cherche d\'emploi chauffeur permet d conduire poid lourd mon numero est d 777908358 ou bien 770381637

12.Posté par @COURANT le 10/01/2013 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Courant, si je suis en phase avec toi sur la plupart des idées que tu as émises, il n'en demeure pas moins que je me méfie de ta position par trop extrémiste( je peux me tromper) quant à la position que les journalistes doivent prendre par rapport à la véracité de la preuve patente. C'est à dessein que je dis"véracité de la preuve patente". Car j'estime que, quelle que soit la neutralité du journaliste, son honnêteté doit l'obliger à applaudir si le bon est fait, et à se gendarmer si le mauvais se profile; il doit même pas attendre que ce dernier arrive. dès qu'il le sent, il doit de dresser. Or au Sénégal, aujourd'hui, nous avons deux presses: l'une acquise au pouvoir et, l'autre, complètement contre le pouvoir. tu as cité, et tu as parfaitement raison, la tête de file de chaque camp. Chaque camp constitue la plaie béante et puante de la presse de notre pays. Je le regrette, mais c'est ça la vérité. C'est ce qui fait qu'aujourd'hui, je ne regarde plus la RTS et Walf dans toutes leurs composantes.

13.Posté par NOUVEAU SITE TRES ENRICHISSANT le 10/01/2013 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUI DÉTIENT L’INFORMATION DÉTIENT LE POUVOIR

TÉLÉCHARGER LA REVUE QUOTIDIENNE DE LA PRESSE INTERNATIONALE POUR DEVENIR UN EXPERT REDOUTABLE SUR :

www.senegal60.com

EDUQUER UN HOMME C’EST LE METTRE EN ETAT DE FAIRE FACE A TOUTES LES SITUATIONS !

14.Posté par lepeuple le 10/01/2013 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien! Au suivant, Farba Senghor qui avait commandité des marteaux et autres calot bleu

15.Posté par Bensen le 10/01/2013 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Modou badiane c'est trop facile de critiquer.Tous ceux que tu critiques ici ont prouvé leur compétence.Si tu étais contre un régime tu ne seras satisfais que si on le crtitique.Le role du journaliste c'est de dire la vérité mais en tenant compte de certaines considérations;il ne suffit d'etre vulgaire insolent ou impoli ou à défaut partial.
Si tu écoutes la RFM tu sais pas bien qu'elle n'est tendre avec le régime et à WALF les journalistes n'agissent que selon la position de leur mollah envers le régime en place

16.Posté par fall le 10/01/2013 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

al hamdoulilah Sitor en prison il le mérite c' est un faux ; un escroc de première heure

17.Posté par Diop le 11/01/2013 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Ndour lors d'une émission d'une radio de la place, nous affirmez que ses parents détiennent des potions qui pourraient lui priver une détention en prison.
Soyons conséquent avec nous même.
Tout voleur n'échappera pas. Wassalam

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site


Hebergeur d'image