leral.net | S'informer en temps réel

Derrière sa volonté de protéger la corniche : Atepa veut une "Perle" à 5 étoiles

Le célèbre architecte, Pierre Goudiaby Atépa, est soupçonné de conflit d’intérêt sur la corniche où il aurait un projet de construction d'un hôtel 5 étoiles sur un site dont il voudrait exproprier les légitimes propriétaires. Ces derniers en ont d'ailleurs fait part au Premier ministre Dionne, informent nos confrères du journal Le quotidien.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Juillet 2016 à 10:13 | | 12 commentaire(s)|

Selon les infos de nos confrères du journal, un élément nouveau jette plus de lumière sur l'agitation dont fait montre Pierre Goudiaby Atepa, le célèbre architecte, dans sa volonté de protéger la corniche de Dakar. Volonté qui s'est d’ailleurs manifestée par la création de la Plateforme pour l’environnement et la réappropriation du littoral entier (Perle), association dont il est le président d'honneur. Nos confrères d'affirmer que ce n'est pas dans un but désintéressé que M. Goudiaby cherche à empêcher les constructions sur la Corniche Ouest de Dakar. A les en croire, il semblerait même que depuis 2008, il a été à l'initiative d'un projet de construction d'un hôtel Sheraton non loin de là.
Ce projet, celui qui fut l'architecte- conseil de l'ancien Président Wade l'avait initié avec l'un des proches de ce dernier, M. Aliou Aïdara Sylla. Ce dernier explique dans une missive adressée au Premier ministre, M. Mahammad Boun Abdallah Dionne que c'est Atepa qui l'avait conduit en compagnie de l'ancien président de la République du Sénégal, sur le terrain de 17 mille 837 m² sur la Corniche que Me Wade a déclassifié et fait vendre à Aidara Sylla. Atepa aurait promis à ce dernier de lui envoyer des partenaires pour y construire un hôtel 5 étoiles. Aidara Sylla avait, pour les besoins de recherche de partenaires en Afrique du Sud, pris en charge les frais d'un billet d'avion AR en classe affaires pour Atepa, pour le pays de Mandela.
Nos confrères indiquent qu'une partie du terrain aurait été cédé au malien Mossadek Bailly qui veut y construire son hôtel dakarois l'Azalaî de Dakar, pour lequel il aurait déjà levé 20 milliards de F Cfa. Une autre portion, encore, serait en train de servir à l'extension du complexe Terrou- Bi. Et en 2008, quand il faisait ces démarches, Aïdara Sylla assure qu'il était en parfaite intelligence avec Goudiaby. Ce dernier, d'ailleurs, supervisait les travaux d'aménagement et d’embellissement du Terrou- Bi. Mais, les choses n'ont pas duré longtemps, semble-t-il.
Un conflit d'affaires est venu opposer Atepa et ses partenaires qui se retrouvent, aujourd'hui, dans des camps opposés. Au moment où il lutte pour les empêcher de concrétiser leurs projets sur le site, il semble que Pierre Goudiaby Atepa nourrisse de son côté des projets parallèles sur le même site, à la place de l'hôtel dont il a été le promoteur.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image