leral.net | S'informer en temps réel

Des Sénégalais établis en France dénoncent la dégradation de la situation socioéconomique du Sénégal

Le Mouvement des Démocrates Sénégalais (MDSE) basé en France avec à la tête un digne fils, Mady Gassama est un mouvement politique indépendant animé d’une volonté inébranlable de participer au développement économique et social de notre cher Sénégal. Ce samedi, les membres ont fait leur rentrée politique. Mady Gassama et Cie ont déploré le fait que près de deux ans après l’accession au pouvoir de Macky Sall, la situation socioéconomique du Sénégal ne cesse de se dégrader.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Novembre 2013 à 09:31 | | 1 commentaire(s)|

Des Sénégalais établis en France dénoncent la dégradation de la situation socioéconomique du Sénégal
Le Mouvement des Démocrates Sénégalais (MDSE) se veut un cadre politique d’échange et de concertation sans aucune discrimination afin de fédérer les sénégalais et amis du Sénégal au projet de reconstruction de notre pays. «Le Sénégal étant un pays démocratique régit par une constitution, tous les gouvernements qui se succèdent au pouvoir ont le devoir, je dirais même l’obligation de respecter la loi fondamentale de notre pays.

Les élections présidentielles, législatives et locales doivent être organisées en conformité avec la loi» à laissé entendre Mady Gassama, le coordonnateur. C’est en ce sens que les membres du mouvement s’interrogent : «Comment comprendre que le gouvernement de Macky Sall a trouvé une faille dans le calendrier électoral l’ayant permis de reporter les élections locales»? «Nous pensons que cette volonté de Macky Sall de reporter les élections présume de sa détermination de gagner du temps sur ses opposants et de les étrangler au moment opportun. Le MDSE milite pour le respect des principes fondamentaux de la république à savoir, le bon fonctionnement des institutions démocratiques, la liberté d’expression, l’indépendance de la justice, la liberté de la presse», a déclaré Mady Gassama. A l’en croire, «tous les citoyens sont égaux devant la loi de la république et la justice doit être impartiale. C’est dans cet état d’esprit que la cour de répression contre l’enrichissement illicite (CREI) a été créée. Force est de constater que le gouvernement de Macky Sall a instauré une CREI partiale où la présomption d’innocence n’est pas reconnue. Le MDSE s’insurge contre ces pratiques anticonstitutionnelles qui ont la seule prétention d’empoisonner l’atmosphère socio politique du pays». En ce sens, le MDSE exhorte le pouvoir en place d’apaiser le climat politique pour le bien être du peuple Sénégalais.

En revanche, le mouvement salut l’initiative du Président Macky Sall d’avoir instauré le dialogue avec l’opposition. Cependant, il fustige la désinvolture du Pds et du parti Rewmi d’avoir opposé un refus irresponsable à l’offre de dialogue du président relative à l’acte III de la décentralisation. «Près de deux ans après l’accession au pouvoir de Macky Sall, la situation socioéconomique du Sénégal ne cesse de se dégrader. Les promesses électorales ne sont toujours pas tenues, alors que le pouvoir d’achat des populations recule plus que jamais.

Le peuple sénégalais est toujours confronté au délestage, aux inondations, au coût élevé des denrées de première nécessité. Récemment, Dakar a été paralysé pendant trois semaines par une pénurie d’eau sans précédant», a déploré le coordonnateur. Dans le secteur du tourisme, le mouvement dénonce vigoureusement l’instauration des visas d’entrée par le gouvernement de Macky Sall. Car, dit-il, cette approche dégrade considérablement la politique touristique de notre beau pays. Voilà pourquoi, nous proposons de procéder au recensement immédiat des sites touristique sur l’ensemble du territoire national afin de procéder à l’aménagement et au réaménagement. «S’agissant de la question des véhicules importés, il convient de rappeler que le Sénégal n’est pas un dépotoir. Pour ce faire, notre mouvement propose de relever la limite d’âge à 10 ans.

Cette limitation aura l’avantage, comme nous l’espérons, aux sénégalais de la diaspora de s’acheter une voiture et de rendre leur séjour agréable au pays», a clamé haut et fort Mady Gassama. Le bureau du MDSE procédera dans les prochains mois aux descentes dans les régions aussi bien en France qu’au Sénégal, en vue de l’installation officielle des délégués de pôle.



1.Posté par COURA le 13/11/2013 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout cas nous souffrons énormément au Sénégal, le petit déjeuner est devenu un souvenir ,

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image