leral.net | S'informer en temps réel

Des anciens de l’OM volent au secours de Mandanda

La boulette de Steve Mandanda peut-elle lui trotter dans la tête ? À en croire d'anciens gardiens passés par l'OM, il va vite se relever de cette erreur.


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Octobre 2012 à 09:08 | | 0 commentaire(s)|

Des anciens de l’OM volent au secours de Mandanda
« C’est simple, je vois Mathieu seul au milieu. Mais quand j’amorce mon geste pour relancer sur lui, deux joueurs de Valenciennes vont sur lui, et je pense qu’ils vont intercepter. Donc je retiens mon geste, chose qu’il ne faut pas faire. Malheureusement, c’est trop tard, le ballon est parti, et il arrive dans les pieds d’un attaquant ». Hier, Steve Mandanda est revenu sur sa boulette incroyable face à Valenciennes. Les images ont fait le tour du net, faisant du portier phocéen une cible facile pour les moqueries. Toutefois, cette erreur peut-elle lui trotter longtemps dans la tête ? À en croire son ami et ancien entraîneur Nicolas Dehon, Mandanda possède l’expérience nécessaire pour vite passer à autre chose.

« Il a acquis une certaine expérience. Il a moins besoin d’en parler qu’avant, il a quand même 27 ans. Avec tout ce qu’il a déjà connu en équipe de France, notamment quand il avait perdu sa place, il a mûri. Il va se remettre dedans tout seul. Il doit surtout retenir ce qu’il y a eu de positif dans le match. Il commet cette erreur, mais il fait quand même d’autres bonnes choses, il faut insister là-dessus », a-t-il indiqué dans La Provence. Les anciens gardiens viennent au secours de l’international français, à l’instar de Jean Castaneda. « Ce n’est qu’un accident de parcours. Sur le coup, on a plutôt envie de rester seul, on est suffisamment grand garçon pour analyser notre erreur sans avoir besoin qu’on vienne nous la rabâcher... »

L’ancien gardien de l’OM et Bordeaux Gaëtan Huard livre lui aussi un discours rassurant. « Son erreur n’est pas inquiétante. Elle ne remet pas en cause le fait qu’il soit un très grand gardien. Il ne faut pas l’accabler. Ce n’est pas une faute technique, ce n’est ni plus ni moins qu’une passe ratée d’un joueur. La seule chose, c’est qu’à ce poste, on la paie cash et, derrière, le tableau d’affichage bouge », a-t-il affirmé. Quant à Jérôme Alonzo, cette boulette sera vite effacée des tablettes. « Il a acquis au fil des années un esprit d’autocritique qui est rare, de nos jours, chez les joueurs de Ligue 1. Et puis, c’est tellement gros qu’on se dit que ce n’est pas grave ! À l’entraînement, je l’ai faite dix fois celle-là. Tu changes d’avis, tu retiens ton geste et voilà... Mais c’est une micro-poussière dans sa carrière ». Largement soutenu, Steve Mandanda ne devrait pas tergiverser. Cette erreur ne doit pas faire oublier son excellent début de saison, qui a contribué à porter l’OM en tête de la Ligue 1.

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image