leral.net | S'informer en temps réel

Des nouvelles de... Stéphane Guivarc’h

Ils ne sont que 22 joueurs français à pouvoir se targuer d'avoir remporté la Coupe du monde. Et parmi eux figure un certain Stéphane Guivarc'h.


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Septembre 2012 à 13:00 | | 0 commentaire(s)|

Des nouvelles de... Stéphane Guivarc’h

Stéphane Guivarc'h, le menhir breton par evidenceprod
Il n’est peut-être pas le plus emblématique des champions du monde 1998, mais il fait tout de même partie des 22 Bleus à avoir remporté la Coupe du monde. Lui, c’est Stéphane Guivarc’h. Attaquant de son état, le natif de Concarneau fait ses premiers pas de footballeur dans une Bretagne qu’il chérit tant, à Brest puis à Guingamp. C’est d’ailleurs à l’En Avant que le buteur se fait un nom dans le paysage footballistique français, brillant au Roudourou. Des prestations convaincantes, qui poussent Auxerre à miser sur lui.

Auteur de 50 buts en 84 matches disputés en Bourgogne, le joueur réalise quelques belles prouesses en terres icaunaises (sans oublier une expérience d’une saison à Rennes), au point de devenir un titulaire à part entière en équipe de France aux yeux d’Aimé Jacquet, présent ainsi dans le onze de départ en finale du Mondial contre le Brésil. Mais la suite est moins glorieuse, et l’avant-centre déchante. De Newcastle aux Glasgow Rangers, Guivarc’h ne convainc pas, et voit son retour à l’AJA puis à Guingamp se solder par un échec. Et c’est donc finalement en 2002 que le joueur raccroche les crampons.

Depuis, le Breton a fait du chemin, en qualité de vendeur de piscine. Dans les colonnes de Surface, l’ancien attaquant se justifie quant à cet étonnant choix de reconversion, qu’il revendique fièrement : « Ce n’est pas parce qu’on a été champion du monde, qu’on n’a pas le droit de travailler. Au contraire cela montre aux gens qu’on peut faire autre chose que le foot et qu’on peut travailler à l’extérieur. (...) De nos jours, beaucoup d’entre eux sont assistés, et au moment où ils se retrouvent seuls, ils sont plus en difficulté. C’est à chacun de chercher sa voie et de savoir ce qu’il a envie de faire réellement ».

Khaled Karouri






Hebergeur d'image