leral.net | S'informer en temps réel

Des universitaires préconisent la hausse des frais d'inscription à partir de 2014


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Avril 2013 à 10:13 | | 3 commentaire(s)|

Des universitaires préconisent la hausse des frais d'inscription à partir de 2014
Dans un communiqué des universitaires proposent au gouvernement de fixer les frais d'inscription dans les universités publiques à 150 mille francs CFA à partir de 2014. Selon eux c'est dans le but résorber le gap du financement de l’enseignement supérieur. "Les étudiants ne versent qu’environ 10 mille francs CFA par an pour leur inscription dans l’enseignement supérieur public. Pour résorber le gap du financement de l’enseignement supérieur, il convient de faire participer les étudiants au financement de leur éducation", ont signalé les membres du comité de pilotage de la Concertation nationale sur l'avenir de l'enseignement supérieur au Sénégal (CNAES). Ils veulent les frais d’inscription soient amenés à 150 mille francs CFA par an, soit 15 mille par mois, dès 2014. Et à 200 mille francs CFA, soit 20 mille par mois, en 2022.



1.Posté par mama le 02/04/2013 11:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quelle proposition! Ce sera mettre de l'huile sur le feu que d'augmenter les frais d'inscription jusqu'à ce niveau. De grace ne créez pas inutilement des tensions sociales. Je vous propose de proceder à une large concertation sinon...

2.Posté par Sa le 02/04/2013 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis un peu déçu de la réponse qu'à apporter ce comité de réflexion. Je trouve que les solutions proposées sont d'ordre organisationnelles et géographiques. Moi je pense que le problème est plus profond que cela. D'abord pour traiter un problème, il faut se pencher sur les racines du mal. Pour moi, les racines du mal se trouvent dans l'enseignement secondaire et collégial c'est a dire au niveau des lycées. c'est pourquoi je propose:
1. De réformer l'enseignement secondaire et collégiale de tel sorte que les élèves qui réussissent le BAC soit assez formé pour pratiquer un métier. Par exemple le bachelier devient un technicien en Bâtiment, en génie civil, en santé etc...L'idée est de casser le quasi monopole des séries littéraires au Sénégal.
2. Le BAC ne doit plus être un visa pour l'admission à l'université mais un passeport. Et que l'université recrute les meilleurs dossiers. Par exemple si l'UCAD a une capacité de 70 000 places, que les 60% admis proviennent d'une sélection rigoureuse et les 40% séléctionner parmis les étudiants qui peuvent payer. Cela aidera le budget de l'université.
3. Éradiquer dans l'enceinte de l'université toute forme de violence en criminalisant toute forme de casse et d'incivilité. Renvoyer systématiquement tout étudiant impliqué dans les kidnapping de prof, de casse de bus etc...
Interdire toute forme de militantisme politique, religieux autrement dit suspendre les mosquées, les églises, les dahiras, les goudi adjouma et autres de l'espace universitaire. Les étudiants qui veulent s'adonner à ces activités vont à la périphérie de l'espace universitaire comme cela l'université restera exclusivement au service de l’instruction, de la recherche et de la formation professionnelle.
4. Éliminer les bourses d'études pour en faire des indemnités de recherches et des aides pour les cas les plus démunies. Orienter les étudiants vers les institutions financières en partenariat avec l’État du Sénégal. Cela permettrait aux étudiants de finir rapidement leur cursus universitaire et de ne pas s'éterniser au campus. Éliminer également les bourses des étudiants sénégalais à l’extérieur pour des formations qui existent au Sénégal.
5. Last but not least, recruter des profs vraiment compétents, s'ils le faut prendre des professionnels avec des qualités de pédagogie avérées. je suis désolé de le dire mais j'ai eu des profs vraiment qui n'était pas à la hauteur.
C'etait juste une petite contribution pour une université de qualité au Sénégal.

3.Posté par LESS WAKHOUL le 02/04/2013 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quitter de 10.000 F à 150.000 F CFA comme droits d'inscription dans une université ...publique c'est une proposition à la fois insensée et insoutenable. C'est la privatisation à outrance sachant que les 95% des étudiants qui sont dans nos universités publiques sont tous des enfants de gorgorlous pour ne pas dire badooloos.
Où va donc le Sénégal?

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image