leral.net | S'informer en temps réel

Désolé monsieur le ministre, l’AFP, non plus, n’a pas de leçon à donner

‘’A quelque chose, malheur est bon’’, un proverbe que confirment à n’en point douter, nos camarades de l’Alliance des forces de progrès (AFP). Depuis quelques temps, ce parti multiplie les sorties et tire sur El hadji Malick GAKOU et le Grand Parti. Amorphe et aphone, après toutes ces années, ce parti sort de sa réserve avec la sortie de ses flancs du Grand Parti / Suxali Sénégal. Enfin un peu d’animation ne fera pas de mal.


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Août 2015 à 09:43 | | 1 commentaire(s)|

Désolé monsieur le ministre, l’AFP, non plus, n’a pas de leçon à donner
C’est après seize (16) années d’existence que l’AFP vient d’organiser, pour la première fois, une université d’été les 17, 18 et 19 août suite à l’annonce de celle du Grand Parti les 11, 12 et 13 septembre 2015.

Le Grand Parti, avant de disposer officiellement de sa personnalité morale, a entamé depuis le 26 juillet une tournée nationale. Après seulement Nguékhokh, Foundiougne et Kaffrine, l’AFP, à sa suite, avec Diourbel, a réussi la prouesse, en une semaine, d’avoir bouclé sa onzième (11éme) Région. Pour un parti dont l’animation se résumait aux communiqués du bureau politique et avec comme objectif exclusif de faire des rois.

Oui Monsieur le Ministre, le Grand Parti constitue pour vous, sans nul doute, une bouffée d’oxygène. La presse tout comme les Sénégalais commencent à se souvenir de l’existence de votre parti - Su leuk léké alome nako gueureumé tioy-

Nous venons de naitre officiellement ce 22 août et donnons déjà des leçons à l’AFP et à son secrétaire général Monsieur NIASSE. Nos déplacements sont suivis, pistés et par des mots, tous les maux nous sont servis.

Avons-nous ou pas, Monsieur le Ministre, le droit d’exister ? Je crois que si. Nous sommes un parti politique engagé et disposé à reconstruire le Sénégal. Nous comptons, avec l’ensemble des fils de ce pays jeter les bases de son développement économique. Loin de nous toute idée de donneur de leçon même si nous n’accepterons pas d’en recevoir.

Nous vous savons tous dans l’antichambre du Grand Parti. Ce n’est probablement qu’une question de temps et d’opportunités mais en attendant, Monsieur le Ministre, occupez-vous des dossiers du Ministère et souffrez, en toute normalité, que nous fassions notre brin de chemin.

Mamadou BADIANE
Grand Parti DTK







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image