leral.net | S'informer en temps réel

Désordre dans l’organisation du Pèlerinage à la Mecque : Le Général Dia risque gros à son retour à Dakar

C’est depuis New-York où il se trouve pour les besoins de la 70e session de l'Assemblée générale de l’ONU que le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur s’est prononcé sur les difficultés à disposer de chiffres fiables sur le nombre de morts suite à la bousculade de Mina.


Rédigé par leral.net le Mercredi 30 Septembre 2015 à 21:18 | | 13 commentaire(s)|

« Ce sont tous les pays qui sont dans cette situation. On a croisé tout à l’heure la délégation malienne. Le président de la République lui-même a interrogé le ministre malien des Affaires étrangères pour lui demander qu’elle était la situation. Eux-mêmes ont des problèmes de chiffres. C’est très difficile d’avoir des chiffres exacts. Donc nous sommes tenus d’être prudents. C’est une situation évolutive parce que ce sont des information qu’il faut parfois aller rechercher », souligne Mankeur Ndiaye.

Pour la seconde fois qu’il s’y prononce, Mankeur Ndiaye n’a pas épargné le commissariat général au pèlerinage suite aux nombreux couacs notés dans l'organisation du pèlerinage, annonçant même des sanctions, s’il le faut. « Pour le pèlerinage, le président de la République l’a signalé; il y a quand même beaucoup de manquements que nous avons constatés. Il y a un véritable problème de management depuis le départ et nous tirerons toutes les leçons et nous prendrons toutes les mesures qui s’imposent pour un pèlerinage mieux organisé, plus discipliné », a averti le ministre. Selon lui, « rien n’est exclu dans les mesures à prendre pour remettre de l’ordre. « Il faut vraiment changer de formule, il faut innover. Nous avons un commissariat au pèlerinage qui existe depuis 1961-62… », a-t-il laissé entendre.

Ferloo






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image