leral.net | S'informer en temps réel

Destitution d’Aïda Mbodj du Conseil départemental de Bambey : Les « maladresses » du ministre


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Avril 2016 à 08:38 | | 2 commentaire(s)|

Destitution d’Aïda Mbodj du Conseil départemental de Bambey : Les « maladresses » du ministre
La Fédération départementale du Parti démocratique sénégalais de Bambey déclare constater plusieurs « irrégularités » et autres « maladresses », après avoir fait une analyse approfondie de la teneur de la correspondance du ministre de la Gouvernance locale. Dans une résolution rendue publique que, elle fustige non seulement « le recours inapproprié à la loi organique 96-11 du 22 mars 1996 mars conçu à l’époque pour relever les cas d’incompatibilité avec les fonctions de président de Conseil régional, conformément à l’article 2 de ladite loi qui ne peut donc nullement s’appliquer à la départementalisation survenue postérieurement ». Mais aussi l’occultation manifeste de la loi 2013-10, la seule qui régit les collectivités locales issues de la réforme dénommée Acte III et qui organise, de manière claire, notamment en son article 56, la destitution du président de Conseil départemental dont la procédure est littéralement enfreinte par le ministre ».

Toutes choses qui font que les libéraux de Bambey considèrent cette décision comme « une mesure purement politicienne ourdie pour porter secours à la coalition Benno Bokk Yakaar incapable devant Aïssatou Mbodj qui a reconquis de nouveaux bastions comme Baba Garage, Lambaye et Dinguiraye ». Aussi, considèrent-ils cette décision comme « une tentative maladroite et antirépublicaine d’anéantir une adversaire politique redoutable et une atteinte sérieuse à la volonté des populations de Bambey qui, de manière souveraine, ont porté leur choix sur Aïssatou Mbodj ».






Hebergeur d'image