leral.net | S'informer en temps réel

Destruction massive des réseaux internationaux de Macky Sall : ce qui n’est pas interdit est permis.

Le destin de tout homme évoque un labyrinthe de cathédrale dessiné par la providence. N’en découvrent la sortie que ceux qui savent que son créateur l’a prévue pour le différencier d’une prison. Les autres tournent en rond et s’étripent, faute d’espoir. La royauté de l’homme coiffe d’une couronne de lauriers ceux qui en franchissent le seuil.


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Février 2009 à 02:27 | | 0 commentaire(s)|

Destruction massive des réseaux internationaux de Macky Sall : ce qui n’est pas interdit est permis.
La condamnation à mort de Louis XVI pour légitimer l’installation de la république dans les palais royaux souille d’une tache indélébile, le tribunal révolutionnaire. La vraie justice se démarque des tribunaux d’exception, qui faussent la balance au nom de la vengeance ou de la raison d’Etat, avec pour objectif immédiat l’établissement d’un régime répandant la terreur. N’oublions pas que la Révolution française, ne doutant pas de la suprématie du régime républicain sur les autres, a lancé les troupes de la levée en masse à l’assaut de l’Europe. Tous ceux qui ont gouverné la France sous son emprise se sont pris pour des justes et des juges intègres qui s’accordaient sans scrupule le droit de vie et de mort, sur les individus et le peuple. Dominateurs, persuadés de couver le génie, ils ont pour le triomphe de leur idéologie, causé un bien plus grand nombre de malheurs en deux cents ans que la royauté pendant plus de huit siècles. Ces quelques exemples illustrent parfaitement le régime politique du Sénégal sous Wade. D’un coté des êtres sages ouverts au dialogue, prudents, fidèles à leur foi, de l’autre des robots rêveurs, benêts, se disant généreux, incorruptibles, mais aussi aveuglés par la haine et la jalousie, cruels et barbares, pauvres moutons manipulés par une oligarchie. Ces Jacobins sont prêts à n’importe quel crime et génocide, pour parvenir à leur fin de conquête et de domination. Aidés dans leur entreprise par une Gestapo servile et dépourvue de tout esprit patriotique. La confiscation du pouvoir ne leur suffit pas, ils veulent aussi nous retirer nos libertés civiles et politiques, notre civisme et notre patriotisme. Mais ils oublient qu’il n’est pas d’intelligence de la politique hors du sens du conflit. C’est dire que nous autres républicains reconnaissons le conflit comme une donnée fondamentale en politique et tout conflit est ambigu. S’il est destructeur, il est aussi créateur. En utilisant la puissance de l’Etat pour détruire le président Macky Sall, le régime de Wade fait aussi la promotion du président de l’Apr. Et quand à la destruction «des réseaux internationaux » de Macky Sall, il va s’en dire que l’Apr Diaspora saura en tirer profit. Présente dans tous les pays cités et au-delà, l’Apr ne pouvait trouver meilleur publicitaire sans bourse déliée, pour son implantation à l’extérieur. Ils doivent aussi savoir que ce qui n’est pas interdit est permis. Existerait-il une loi qui interdit d’avoir des amis, tant sur le territoire national qu’à l’international ? Comment le Pds a pu se maintenir comme premier parti de l’opposition de 1974 à 2000 ? Les sénégalais se souviennent du retour spectaculaire de l’opposant Wade en Jet privé la veille des élections de 2000. Etait ce là le produit d’un blanchissement d’argent ou alors de réseaux internationaux ? Au second tour de l’élection présidentielle de 2000, n’est ce pas Moustapha Niasse qui a financé pratiquement la totalité de la campagne du candidat Abdoulaye Wade ? Ici en France le QG de campagne du candidat Wade se trouvait dans le quartier chic de la Défense, dans des locaux équipés Higt Tech qui n’ont rien à envier le siège de l’ANOCI. La traçabilité des finances occultes du Pds dans l’opposition est encore là toute fraîche et les acteurs sont encore vivants. Encore une fois, ce qui n’est pas interdit est permis. En France les choses sont claires :

« Est née la loi n° 95-65 du 19 janvier 1995 relative au financement de la vie politique. Les choses sont enfin clarifiées. Les personnes morales, privées ou publiques n'ont plus le droit de financer sous quelque forme que ce soit les partis et les campagnes électorales. Les dons versés par une personne physique sont limités à 30 000 F ». On peut se demander avec quels moyens financiers le Pds a financé ses campagnes des: législatives 2001, présidentielles 2007 et législatives 2007 sans parler des Sénatoriales.

Combien de personnes morales, privées ou publiques ont puisé dans leur trésorerie pour satisfaire la soif d’argent du Pds? Président Wade les sénégalais vous ont élus afin de vivre vos idées utopiques certes, mais réalisables si tant est que votre gouvernement en est capable, car en son temps le Premier ministre Macky Sall a démontré leur faisabilité. Le peuple sénégalais ne vous a pas élu pour lui chercher votre successeur encore moins démanteler les réseaux de Massamba ou Mademba.

Alioune Ndao Fall

Chargé de la Diaspora Apr.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image