leral.net | S'informer en temps réel

Détention et trafic de drogue : des accusés écopent de 3 à 10 ans de prison

Les trois accusés qui ont comparu, mardi, devant la barre de la Cour d’assises de Kaolack pour les délits de trafic international de drogue et contrebande, ont obtenu des fortunes différentes avec des condamnations comprises entre 3 et 10 ans de prison, a constaté l’APS.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Avril 2012 à 17:39 | | 0 commentaire(s)|

Détention et trafic de drogue : des accusés écopent de 3 à 10 ans de prison
Détenu depuis le 10 février 2010, au surlendemain de son interpellation dans un véhicule de transport en possession de 4 kilogrammes de chanvre indien par les douaniers de Foundiougne, l’accusé Ndongo Faye initialement poursuivi pour trafic international de drogue et contrebande a bénéficié d’une disqualification en détention en vue d’offre et de cession.

Ndongo Faye, qui a nié les faits à la barre, a été condamné à 3 ans de prison et à payer une amende de 240.000 francs pour le délit de détention et de 480.000 francs pour celui de contrebande.

Sur la deuxième affaire du 7-ème jour d’audience de la Cour d’assises, le président Babacar Diouf et ses deux assesseurs ont prononcé une peine d’emprisonnement de 4 ans et une amende de 480.000 francs contre l’accusé Djim Niang arrêté après une course-poursuite dans un village de Toubacouta par les gendarmes de Sokone.

Djim Niang a aussi bénéficié de la disqualification du trafic international de drogue en offre ou cession en vue d’une consommation personnelle.

Le prévenu, âgé de 45 ans et père de 6 enfants, a nié les faits, soutenant revenir du site religieux de Silmang et non de Gambie. Il était détenteur d’un sac contenant 8 kilogrammes de chanvre indien destiné à la vente.

Rebuté par les dénégations des accusés, l’avocat général, Alioune Cissokho, a requis une peine de 10 ans de travaux forcés.

Les avocats Maîtres Sidate Ndour pour Ndongo Faye, Ousseynou Faye et Ibrahima Bèye pour Djim Niang, ont plaidé la disqualification des faits en détention et l’acquittement de leurs clients respectifs.

Pour sa part, Modou Sow, né en 1971, a été déjà condamné à 5 ans pour trafic de cannabis. Il était écroué à la maison d’arrêt et de correction de Fatick le 26 mars 2010 pour trafic international de drogue.

L’accusé a été appréhendé en possession de 40 kilogrammes de chanvre indien par les gendarmes de Karang en patrouille dans la forêt du Delta du Saloum.

Modou Sow avait expliqué qu’il était chargé de convoyer la drogue acquise à Djinack, en Gambie, à Sibassor (Kaolack), moyennant une enveloppe de 100.000 francs CFA.

La peine la plus lourde frappe Modou Sow qui a écopé 10 ans d’emprisonnement et une amende de 2 millions de francs.



SOURCE:Aps






Hebergeur d'image