leral.net | S'informer en temps réel

Déthié Fall, tu as intérêt à surveiller tes arrières ! Par Abdou Karim Sall

En choisissant de répondre directement au Président Macky Sall, comme tu l’as fait; tu portes volontairement un coup de frein à ta carrière politique au sein du parti politique «Rewmi». En effet, par ce pas que tu viens de franchir, tu irrites sans peut-être le savoir «celui-là qui se considère comme le Monsieur le plus intelligent du Sénégal». Et qui, par ailleurs n’aime pas des collaborateurs brillants ou qui se font passer comme des gens qui se glorifient d’un certain quotient intellectuel. Suivez mon regard !


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Décembre 2015 à 17:58 | | 33 commentaire(s)|

Ce Monsieur dont je parle et qui se proclamait, dans un passé récent, le 4ème Président du Sénégal, lui, a des facultés sans limites à évoquer des sourates du Saint Coran. Mais, au fait, il n’y croit même et n’y comprend rien, en réalité. Ceci expliquant cela, il n’a donc aucune capacité à bien décrypter le message anonyme du Président Macky Sall.

Pour ton information, le Président SALL n’a fait qu’évoquer la sourate «Aal-i-Imram» verset 26: «O Allah ! Maître de l’autorité absolue. Tu donnes l’autorité à qui tu veux, et tu la retires quand tu veux. Tu donnes la puissance à qui tu veux et tu humilies qui tu veux. Le bien est entre tes mains et tu es Omnipotent».

Si tu contestes cette parole de Dieu, une situation qui, visiblement, va jusqu’à te faire perdre le sommeil, cela devient vraiment inquiétant. Fais un effort pour l’intégrer, une bonne fois pour toute, dans ton quotidien et tu trouveras, sans nul doute, la paix.

Ton mentor, tu le connais bien, avait bien dit avant l’arrivée du Président Macky Sall au pouvoir, et à qui voulait l’entendre, je cite: «Le seul numéro qui m’intéresse est le numéro 1» ; fin de citation. Cet état d’esprit qui l’animait, qui l’anime toujours, et qui trahit malheureusement ses sourires intempestifs, montre à suffisance sa difficulté à faire sienne la sourate citée plus haut et qui te déranges.

M. FALL, qui cherche difficilement à faire comprendre aux Sénégalais qu’Idrissa Seck ne considère pas la fonction de Président de la République comme un privilège, oublie cette conversation Wade-Idy, volontairement tronquée par celui qui a trahi la confidence. Le premier disait au second ceci : «Nos soucis financiers sont derrière nous». Nous connaissons tous la suite de la série !

M. FALL, même si on te reconnait le courage d’aller toujours aux charbons, reconnais quand-même que tu t’essaies à un rôle très difficile qui consiste à défendre l’indéfendable.

Abdou Karim SALL

Coordonnateur des Cadres Républicains du Département de Pikine






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image