leral.net | S'informer en temps réel

Déthié Fall, vice-président de « Rewmi »: « Tous ceux qui ont une ambition présidentielle sont en sursis »


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Mars 2017 à 10:52 | | 0 commentaire(s)|

Déthié Fall, vice-président de « Rewmi » : « Tous ceux qui ont une ambition présidentielle sont sursis »
Déthié Fall, vice-président de « Rewmi » : « Tous ceux qui ont une ambition présidentielle sont sursis »
Le vice-président du parti « Rewmi » a ouvertement critiqué, dimanche dernier à Niague, la gestion « autoritaire » du régime en place. Selon Déthié Fall, le président de la République, Macky Sall, a peaufiné un plan de liquidation de ses adversaires politiques.

« Depuis que Macky Sall est à la tête du pays, il y a des emprisonnements de personnalités politiques auxquelles on prête des ambitions présidentielles », a décrié M. Fall lors de la rentrée politique du « néo-réwiste » Adama Diouf.

Le vice-président dudit parti de revenir à la charge face à ce qu’il qualifie de dérive : « c’est avec Macky Sall qu’on a eu le plus grand nombre d’emprisonnement de personnalités politiques. De ce point de vue, il est important de lui administrer un carton jaune à travers les Législatives et de lui administrer le carton rouge qui veut qu’il parte pour laisser la place à un autre plus compétent ».

Le lieutenant du président du Conseil départemental de Thiès dit également constater que «la dégradation des acquis démocratiques a pris des proportions inquiétantes depuis 2012 ». Il a appelé l’opposition, par la même occasion, à une unité d’action pour une majorité à l’Assemblée nationale.

D’après Déthié Fall, « le seul argument du régime, c’est de bâillonner l’opposition, comme s’il avait intégré de délit d’ambition présidentielle. Tous ceux qui ont une ambition présidentielle sont en sursis. (…). Ils sont systématiquement traqués, menacés, attaqués par le pouvoir, puis emprisonnés ». Une situation vérifiable, selon lui, au vu « des refus opposés sur les demandes d’autorisation de manifestation ».

« L’interdiction est devenue la règle et l’autorisation, l’exception. Macky Sall œuvre pour un recul démocratique. Par conséquent, son départ en 2019 est une œuvre de salubrité publique », a conclu le directeur des structures de « Rewmi ».

Ndèye Safiétou Nam avec Vox Populi








Hebergeur d'image