leral.net | S'informer en temps réel

Détournement de carburant à VIVO Sénégal/ Les non-dits d'une affaire étouffée dans l'oeuf

C'est le 20 Mars 2015 que des responsables du dépôt de Vivo Energy sis à Dakar Pétrole dans l'enceinte du Port ont eu à constater un manquant de 40.000 Litres de gas-oil et ce,contenu dans une citerne.Au bout d'une dizaine de jours la DIC avait été saisie aux fins d’enquêtes et à terme 7 personnes dont deux vigiles de la société de sécurité PHOENIX ont été déférés au parquet pour vol en réunion commis la nuit avec usage de véhicule,association de malfaiteurs,vol à l'employeur,etc....Le Juge du 3e Cabinet du tribunal Régional de Dakar avait été saisi par le Procureur de la république qui dans son réquisitoire introductif avait demandé le placement sous mandat de dépôt des 7 employés. Révélations sur cette affaire!


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Octobre 2015 à 21:14 | | 4 commentaire(s)|

Détournement de carburant à VIVO Sénégal/ Les non-dits d'une affaire étouffée dans l'oeuf
Depuis lors que n'a t'on lu ou entendu dans cette affaire que d'aucuns tentent d'étouffer dans l'oeuf. Dakarposte.com qui a "creusé" tient que durant l'instruction le Juge aurait disqualifié les faits d'association de malfaiteurs et de vol en réunion commis la nuit. En cause?
Il nous revient que "les faits reprochés ne pouvaient se dérouler comme indiqué dans un premier temps, c'est à dire que les 7 personnes alpagués finissaient leur travail plutôt précisément à 19h30".
Et toujours selon une source proche de cette affaire,l'un des témoins clé de cette affaire aurait lavé à grande eau ces supposés complices car disait-il au Juge, "J'ai été manipulé par mes supérieurs qui m'avaient demander de citer les autres et que rien ne m'arrivera".
Le plus cocasse dans cette affaire nous confie toujours notre source,"comment se fait il que le Chef de dépôt ait vu de ces propres yeux le camion incriminé sans pour autant s'opposer à sa sortie,ces accusations continue notre source voudrait dire sans les nommer que les gendarmes et les douaniers du port ne font pas leur travail car comment un camion citerne de cette contenance peut aisément franchir tous ces contrôles sans être munis des autorisations nécessaires. Et à ce jour personne n'a pu amener le numéro de la plaque d'immatriculation du camion ni l'identité du chauffeur comme s'ils étaient des fantômes.
Cette supposée cargaison de 40.000 litres dont la valeur est estimée à quelques 32 millions cfa semble cacher beaucoup de choses nous confie notre source. Pour un employé de Vivo qui préfère garder l'anonymat,cette affaire semble être un cadeau empoisonné au tout nouveau Directeur général de Vivo Energy Sénégal Franck Konan-Yahaut installé il y'a quelques mois. Et notre interlocuteur de nous confier qu'au moment où on mettait ces gens en prison,une perte sèche de plus de 140 mille litres étaient enregistrés et une fiche tenue régulièrement par le chef de dépôt en ferait foi. "Cette même fiche prouvant la perte des 140. Mille litres a été remise au Juge par les soins des conseils des employés. Ce n'est pas la première fois que Vivo envoie ces employés en prison." Poursuivant, l'employé de se poser la question: "que nous cache t'on?"
Nous n'en savons rien. Du moins, pour le moment!
A.D employé dans la boite depuis des années de soutenir: "la dernière fois Vivo s'est retrouvé à dédommager ces employés à hauteur de dizaine de millions et cela risque de se répéter ou à défaut d’intéresser la douane sénégalaise quand on sait qu'il y'a quelques deux ans de cela cette même société aurait perdu dans ces dépôts plus de 800 litres de carburants".

Nous avons cependant pu glaner que certains employés de Vivo se sont regroupés pour prendre les meilleurs avocats en vue de défendre leurs collègues emprisonnés et n'attendent que le jour du procès "pour faire un déballage public sur bien des choses, notamment sur le modus opérandi concernant la disparition de milliers de litres au nez et à la barbe des douaniers" .
Dakarposte.com, qui continue de "creuser", vous promet d'y revenir!






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image