leral.net | S'informer en temps réel

Détournement de deniers publics à l’Ucad : L’Igf envoie Saliou Ndiaye et Ardo devant le juge


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Juillet 2015 à 12:05 | | 3 commentaire(s)|

Détournement de deniers publics à l’Ucad : L’Igf envoie Saliou Ndiaye et Ardo devant le juge
L’ancien recteur de l’Ucad, le Pr Saliou Ndiaye, actuel ambassadeur du Sénégal en Gambie, et l’ancien doyen de la Faculté de Médecine, le Pr Abdourahmane Dia dit Ardo, ont du souci à se faire. L’Inspection général des finances demande à l’Agent judiciaire de l’Etat de les traduire devant la justice. Saliou Ndiaye pour détournement de deniers publics portant sur la somme de 130 millions de FCfa et Ardo Dia pour 65 millions. Pareil pour l’agent Tafsir Diattara et le fournisseur Ousseynou Hadji pour complicité de détournement de deniers publics. Ces sanctions sont prononcées par l’Igf à la suite de découvertes faites lors d’une mission d’audit. Laquelle a décelé des manquements dans la sécurité des subventions, autant lors de la mobilisation que du décaissement. Dans son rapport, l’Igf donne l’exemple de la gestion de deux subventions accordées par l’Etat du Sénégal à la Faculté de Médecine en 2011. Une somme de 150 millions FCfa pour l’acquisition de trousses, de fauteuils et d’intrants dentaires et une autre de 65 millions pour la préparation du concours d’agrégation et vaccination d’étudiants. Pour la subvention de 150 millions, il est reproché à l’ancien Recteur, Saliou Ndiaye, d’avoir autorisé le retrait de ces fonds en espèces, domicilié dans un compte à Sgbs par Tafsir Diattara, chargé de mission à l’Ucad. Il aurait acquis du matériel hors procédure de passation des marchés publics et n’a pas été en mesure de présenter les pièces justificatives des dépenses. Plus graves, les Inspecteurs ont pu établir que seuls quelques 19 millions ont fait l’objet de règlement en espèces sur les 150 millions FCfa alloués par l’Etat du Sénégal. L’utilisation de 130 millions FCfa reste à justifier. Pour les 65 millions FCfa, le rapport rappelle que les fonds ont été dans un compte bancaire de la Sgbs et qui sert habituellement à recueillir les recettes relatives aux frais et inscriptions pédagogiques. Interpellé par l’Igf, le Doyen de la Faculté de Médecine a reconnu avoir reçu et gardé les 60 millions remis par Diattara et sur les lesquels il a effectué des dépenses. Seulement, les imprécateurs soutiennent que le Pr Ardo Dia n’a pas présenté de pièces justificatives leur permettant de retracer ces dépenses.






Hebergeur d'image