Leral.net | S'informer en temps réel



Deuil national en Belgique après un accident de car

le 14 Mars 2012 à 16:11 | Lu 885 fois

Deuil national en Belgique après un accident de car
Le premier ministre belge, Elio Di Rupo, a décrété mercredi une journée de deuil national après un accident d'autocar en Suisse qui a causé la mort de 28 personnes dont 22 enfants d'une douzaine d'années originaires du royaume. L'accident s'est produit à proximité de la ville de Sierre, dans le canton du Valais, au sud de la Suisse mardi 13 mars au soir.

Il s'agirait du plus grave accident de la route jamais survenu en Suisse. Elio Di Rupo, attendu en début d'après-midi dans le Valais, a évoqué un "jour tragique" pour toute la Belgique.

Le véhicule transportait 52 personnes, principalement des écoliers âgés d'une douzaine d'années et leurs accompagnateurs. Ils devaient regagner les province du Brabant flamand et du Limbourg en Belgique après des vacances de neige dans la région. L'autocar circulait en direction de Sion quand, à 21 h 15, pour une raison qui demeure inconnue, il a dévié de sa trajectoire et s'est encastré dans la paroi d'un tunnel autoroutier, entre les sorties est et ouest de Sierre.
Le bilan de ce terrible accident est très lourd. Vingt-deux enfants d'une douzaine d'années et six adultes sont morts. Parmi eux, les deux chauffeurs. Vingt-quatre enfants ont été blessés, dont trois sont dans le coma et plusieurs autres dans un état grave selon le gouvernement belge. D'énormes moyens ont été déployés sur place, soixante pompiers, quinze médecins, cent secouristes, trois psychologues, douze ambulances, huit hélicoptères, trois remorques tandis que l'identification formelle des victimes est en cours.

Les blessés ont été admis dans quatre hôpitaux du Valais. Plusieurs personnes ont dû être désincarcérées, l'avant du car ayant été fortement déformé par le choc frontal "d'une extrême violence", comme le précise la police valaisanne.

Au cours d'une conférence de presse tenue tôt mercredi matin, le commandant de la police valaisanne a déclaré qu'il s'agissait d'une tragédie "sans précédent". Même les sauveteurs, pourtant aguerris, ont été bouleversés, a-t-il ajouté. Selon Le Temps, "le procureur Olivier Elsig a assuré qu'il ferait 'tout pour savoir ce qui s'est passé'. Il veut éviter d'ajouter des zones d'ombre au drame. (...) Le véhicule est de dernière génération, neuf ou presque. Il est équipé de ceintures de sécurité."

VIDEO: LE MONDE.FR



Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage